Critique Livre: Le test : Une expérience inouïe, la preuve de l’après-vie ?de Stéphane Allix

Synopsis: Lorsque mon père est décédé j ai placé des objets dans son cercueil.
Je n en ai parlé à personne.
Puis j ai interrogé des médiums qui disent communiquer avec les morts.
Découvriront-ils de quels objets il s agit ?
C est le test.
Peut-on parler avec les morts ? Des femmes et des hommes le prétendent et en font même profession. Des milliers de gens les consultent. Ces capacités sont-elles réelles ou sont-elles une illusion ?
Pour répondre à ces interrogations, Stéphane Allix a interrogé six médiums. Les résultats sont stupéfiants et confirment ce que révèlent les recherches scientifiques menées sur ce sujet : la vie après la mort est aujourd hui une hypothèse rationnelle.
Comment devient-on médium ? Est-ce un don ou une malédiction ? Comment décrire ce qui se passe lors de la mort ? Où va-t-on après ? Consulter un médium peut-il aider au processus de deuil ? Comment éviter les charlatans ?
Autant de questions que ce livre aborde, nous entraînant à la découverte d une réalité à la fois simple et vertigineuse : il est possible de communiquer avec ceux que nous aimons au-delà de la mort.

Critique: Il n’est pas besoin de venter la droiture et le professionnaliste de Stephane Allix.
Il en est de même sur ces sujets qu’il étudie depuis de nombreuses années partout sur la planète avec une rigueur et une droiture implacable.

Lorsque Stephane allix publie sur l’un de ces sujets de recherche , que sont les phénomènes non expliqués , inutile de dire que le travail journalistique est abouti , avec une fermeté impitoyable , intransigeante !

Jusqu’au dernier moment si Stéphane ALLIX avait décelé une faille ‘un doute sur son travail accompli ‘Il n’aurait pas publié ce livre !
Avec Stéphane ALLIX , tout est passé au crible dans ce livre , d »autant que,… en plus du sujet sensible traité ; « la possibilité de la persistance d »une forme de vie au-delà de la mort » , il s’agit ici du décès du père de Stéphane.
Le titre « LE TEST » aurait pu être « LE PACTE », puisque ce livre est en quelque sorte un pacte passé avec quelqu »un de cher (en l »occurrence le père du journaliste ) sur le point de quitter la vie terrestre et les siens… pour’ l »autre rive…’
Les médiums mentionnés dans cet ouvrage et qui se prêtent à une expérience de médiumnité classique’… PENSENT ILS’… avec l »auteur…’ Ne savent pas en réalité que le journaliste mène un protocole secret dont personne n »est informé, et surtout pas eux, les médiums en question’.Ce qui va leur permettre de faire le travail sans stress, sans pression autre que celle dont ils ont l »habitude, lors d’une séance de médiumnité « normale » ‘
Et leurs révélations vont être stupéfiantes, bouleversantes, et très émouvantes d’abord pour le journaliste d’investigation qu’il est’…Et pour nous les lecteurs !
Après un tel livre , sur un sujet pareil, avec ce journaliste incorruptible qu »est Stéphane ALLIX , qui que l »on soit si l »on est honnête’ avec soi même …On ne verra plus le sujet de l »après vie comme avant.
‘En ce 28 octobre 2015 ‘Stephane ALLIX par la qualité de ces travaux en publiant ce jour « LE TEST » fait faire un grand pas en avant sur ce sujet douloureux de la perte d’un être cher , et délivre en même temps un vrai message concret, sérieux qui va presque au-delà de l »espérance …
(Je rajouterais très humblement… que, si je témoigne de ce livre et de son APPORT ENORME dans ce domaine. C’est aussi par ce que je connais le sujet et ces phénomènes de très près, et que pour moi jusqu’alors aucun livre n’avait jusqu’à ce jour été rédigé de manière aussi approfondie et sérieuse, par un journaliste d’investigation et des médiums tout aussi compétents et reconnus pour leur probité)

Note: 8/10

 

 

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (28 octobre 2015)
  • Collection : ESSAIS DOC.
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226319085
  • ISBN-13: 978-2226319081
  • 41L3quojJ-L._SX319_BO1,204,203,200_

 

Critique Livre: La grande épopée de Picsou, Tome 7 : Le retour du chevalier noir et autres histoires de Don Rosa

Synopsis: Toute l œuvre culte de Don Rosa dans une superbe intégrale !

Voici déjà le dernier tome de la réédition des aventures cultes de l oncle Picsou par Don Rosa ! Avec ce septième volume de La Grande épopée de Picsou, l uvre dense et cohérente d un auteur culte du catalogue Disney trouve enfin la complète édition qu elle mérite. Revue et corrigée par Don Rosa lui-même qui la considère d ailleurs comme la meilleure jamais réalisée , cette superbe intégrale des aventures de Picsou est le cadeau rêvé pour les aficionados qui veulent retrouver leur personnage favori sous ses plus beaux atours, tout autant que pour les novices qui souhaitent découvrir des histoires à la fois drôles, profondes et riches en aventure.
Longtemps réclamée à cor et à cri par les canardophiles, cette intégrale inédite a été accueillie unanimement puisqu elle s est déjà vendue à plus de 150 000 exemplaire

Critique: Voilà le dernier tome de l’integrale Don Rosa…..Hélas !
Tout est agréable dans cette intégrale : les histoires, les dessins qui fourmillent de petits détails hilarants, les livres par eux même qui en fait une oeuvre qui trouvera sa place dans les bibliothèques , et enfin ce plaisir de redécouvrir une BD qui a charmé toute notre enfance et qui charmera les générations futures.
Bravo ! A lire

Note: 9,5/10

 

  • Belle reliure: 304 pages
  • Editeur : GLENAT (6 janvier 2016)
  • Collection : Disney intégrale
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2344003991
  • ISBN-13: 978-2344003992
  • 61krCOt84+L._SX350_BO1,204,203,200_.jpg

 

Critique Livre: Les cahiers d’Esther de Riad Sattouf

Synopsis: Après La Vie secrète des jeunes, la nouvelle chronique de notre époque par Riad Sattouf, prépubliée dans L’Obs. Écrits d’après les histoires vraies d’Esther A.*, Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles. Que sont Tal, Kendji Girac ou bien les têtes brûlées ? Quels sont les critères de beauté que doivent avoir les garçons et les filles pour être populaires ? Comment fait-on quand on a des copines plus riches que soi ? Qu’est-ce que le petit pont massacreur ? Comment les attentats du 7 janvier ont-ils été vécus dans la classe d’Esther ? Comment faire quand on a peur d’avoir des gros seins ? En cinquante-deux pages qui sont autant de saynètes sur un thème à chaque fois différent, Esther nous raconte sa vie et son époque. Ce qu’elle ne dit pas à ses parents, elle le raconte dans ce journal intime, tour à tour drôle et émouvant, tendre et cruel : un portrait de la jeunesse d’aujourd’hui et un miroir de notre société. *Les noms des vraies personnes ont été modifiés !

Critique: Après La vie secrète des jeunes et L’Arabe du futur Riad Sattouf revient avec les cahiers d’Ester.

Je les ai dévoré dans l’Obs auquel je suis abonné et c’est tout naturellement que je vais me jeter sur ce recueil!

Comme d’habitude, Sattouf sait saisir avec justesse la vie quotidienne et en faire ressortir les grands problèmes de societé à travers les petits tracas d’Esther!
Que l’on rit ou que l’on s’indigne, on est jamais indifférent!

De plus le trait et la colorisation de Sattouf sont toujours magnifiques!Simple et discrètes mais sachant appuyer la situation quand il le faut.

En conclusion : Je recommande vivement, une très bonne BD!

Note: 9/10

 

 

  • Relié: 54 pages
  • Editeur : Allary (21 janvier 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370730846
  • ISBN-13: 978-2370730848
  • 51wu3RrxTeL._SX393_BO1,204,203,200_.jpg

 

Critique BD: Sophie : Intégrale Tome 4

Livre :Ce quatrième volume des aventures de Sophie présente les histoires parues entre 1972 et 1977.

Depuis sa création dans les années 1960, Sophie continue de faire les beaux jours du Journal de Spirou et anime régulièrement ses pages de courts récits où l’on retrouve les personnages familiers de la série : Starter, Pipette, le professeur Karamazout, le P’tit Bernard, et bien sûr Zoé, la fantastique voiture animée.

Est réunie ici l’intégralité des histoires publiées entre 1972 et 1977, reprises dans les albums numéros 9, 10, 11, 12, 16 et 17.

Critique :
Quel bonheur d’enfin retrouver la patte du grand Jidéhem.
Les histoires sont très bonnes et le dessin fabuleux les décors d’une précision chirurgicale.
Jidéhem est le meilleur dessinateur de voitures que compte la BD.

Il n’a pas travaillé avec Franquin et Roba pour rien c’est un grand Monsieur,quel talent.
Achetez ce e volume les yeux fermés vous qui aimez les grands classiques de Spirou des années 60,70

 

  • Editeur : Editions Dupuis (29 janvier 2016)
  • Collection : SOPHIE INTEGRAL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2800163747
  • ISBN-13: 978-2800163741
  • Dimensions du produit: 30 x 3,6 x 22 cm

9782800163741_cg

 

Critique BD : Nelson – Tome 16 – Déplorable surprise

Livre: Nelson reste égal à lui-même : une véritable calamité ambulante et débordante d’imagination lorsqu’il s’agit de rendre la vie impossible à Julie, sa jeune et jolie maîtresse, et à Floyd, son labrador un peu empoté. Si seulement Julie pouvait oublier son infernal diablotin pendant la journée, mais, pas de chance, Nelson adore l’accompagner au bureau où il perturbe les (bonnes ?) relations entre collègues. Comme la fois où sa mauvaise influence sur Hubert, le collègue un peu crétin de Julie, a amené celui-ci à photocopier certaines parties de son corps après avoir snifé des feutres à l’alcool… Avec Nelson, Julie a un diablotin à temps plein qui ne lui réserve que de déplorables surprises ! Créé en 2001 dans le quotidien suisse Le Matin, le petit diablotin orange de Bertschy en est vite devenu l’incontournable mascotte. À ce jour, Nelson a vécu plus de 3 800 strips. Et ça ne fait que commencer !

Critique: Ce Nelson a vraiment le diable au corps !

Il ne rate pas l’occasion de faire une bêtise, pour notre plus grand bonheur .

Les gags sont très efficaces et souvent malins .
Le fond n’est pas sans rappeler quelque peux une autre grande BD à Strip : Garfield .
En effet des éléments communs sont là, tels la célibataire, et le chien Floyd . Mais les gags sont d’un style différent, car les personnages n’ont pas la même personnalité .

Cette BD vous fera passer un agréable moment . Les dessins sont très plaisants et les scénarios font mouche .

C’est du tout bon .

Note : 8/10

 

  • Album: 48 pages
  • Editeur : Dupuis (15 janvier 2016)
  • Collection : Nelson
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2800158999
  • ISBN-13: 978-2800158990

index

 

Critique Livre: La classe de mer de Monsieur Ganèche de Jérôme Bourgine & Maurèen Poignonnec

 

Critique livre :Oú dort le loup de Ingrid Chabert et Hector Dexet

 

Oú dort le loup est un magnifique livre pour enfant, accessible au plus petit dés 18 mois, le livre est intelligent, les enfants veulent d’avoir ce qui se cache sous les rabats du livre.

Les mots sont simple est facile pour un livre d’éveil on va à l’essentiel. Le livre est très bien illustrée, chaque animaux est croquant, le style est èpurer et donne envie de ce replonger dans le livre dès que l’on le fini. Mention spéciale au dessin des abeilles, du papillon et bien sûr du loup. Le seul points négatifs l’on pourrais reprocher au livres est que les couleurs sont un peu sombres, mais bob, on parle de la nuit.

Un magnifique livre à recommander pour les plus petit, il sera bien installé sur les étagères ne nos plus petits.

Note: 9,5/10

EAN139782848658421ISBN978-2-84865-842-1ÉditeurSarbacaneDate de publication2016CollectionEVEILNombre de pages20Dimensions17 x 17 x 2 cmcouv-ou-dort-le-loup

Critique BD- Le chasseur de rêves tome 1 – Gare au Bétopotame ! de Martin Desbat

Le chasseur de rêve fait un choix étrange dans des codes connus des enfants. Le personnage central, un chasseur à mi-chemin entre Don Quichotte et Tartarin de Tarascon, fort bien secondé par le dévoué Sancho, clin d’œil manifeste à son homonyme ibérique, recherche sans cesse de nouvelles proies à ajouter à son tableau de chasse. Du Bétopotame au Poëléphant en passant par le bufflet empire, la fantaisie tient bien sa place et captera l’attention des jeunes lecteurs. L’âme d’Alice au pays des merveilles plane sur l’histoire et participe de la magie poétique qui se dégage de l’ensemble. Voyage dans le temps, animaux fabuleux, mobilier animé et partie de chasse en tout genre, il y a de quoi faire ! Le trait affirmé révèle une personnalité façonnée par un univers de l’auteur qui signe d’un cligne de l’œil par des détails disséminés çà et là. Les personnages sont affublés de gros nez, les décors bien fournis et la couleur bien appliquée, ni criarde, ni terne, avec des cases et des planches harmonieusement composées. A partir d’une trame anodine, l’auteur mène la chasse avec une inventivité qui trouve sa source dans les grands classiques. Nul doute que les prochains épisodes visiteront encore des univers familiers avec ce qu’il faut d’originalité pour les raviver.

Note : 8/10

Format: 21 x 28,5 cm 

Âge: BD Jeunesse
Nombre de pages: 48 pages en couleur
Parution: 6 janvier 2016
Collection: BD Jeunesse
ISBN: 9782848658377
Prix: 12,50 €

couv-chasseur-de-rêves-620x834

Critique Livre : Le festin de citronette d’Angélique Villeneuve et Delphine Renon

Imaginez un jardin extraordinaire où poussent une multitude d’herbes sauvages, des arbres fruitiers somptueux, un jardin où personne ne pousse la porte, y compris Citronnette, jolie femme au manteau pois jaune et au couvre chef vert citron. Car Citronnette a en elle cette timidité des gens bons et généreux, celle qui fait de ces personnes, des êtres beaux à croiser au détour d’une pierre, celle qui fait qu’il est bon de partager un morceau de tarte, une citronnade maison, du pain ou une portion de frites maison.
Imaginez oui un jardin et dans ce jardin extraordinaire, une ombre qui s’avance, s’aventure, se déplacent derrière les arbres. Une ombre ronde. Quelqu’un serait-il entré dans l’antre bucolique de Citronette sans lui demander sa permission ?
Prenant son courage et sa timidité à deux mains, notre jolie femme au manteau à pois jaune ouvre sa porte et s’aventure à petit pas feutrés dans son jardin aux herbes mouillées par la rosée matinale.

Mais qui a bien pu entrer ? Qui a bien pu déposer ce grand chapeau noir ? Qui est ce rocher rond, gris et râpeux qui semble écorcher par la vie ? Comment a-t-il pu rouler jusque sur cette pelouse où il semble vouloir se cacher, se terrer ? Et pourquoi tant de grognements, de ronchonnements de sa part ? Pourquoi ne semble-t-il pas content ?  Et à qui appartient ce nez pointu que l’on distingue derrière le vieux prunier ? En compagnie de son chat à la queue poissonneuse et à l’œil velouté d’une tache rousse, Citronnette s’en retourne à petits pas pressés, dans sa maison tranquille où elle s’enferme pour réfléchir dans sa cuisine aux carreaux gris et au sol jaune rainuré. Une jolie cuisine où il fait bon se poser.
Un ouvrage comme une recette de cuisine, Cet amour à préparer un livre comme on prépare un repas à partager avec ces personnes que l’on aime, celle que l’on ne connait pas mais que nous ne demandons qu’à connaitre.  Une vraie ode aux petits riens, à ces petits cœurs qui se découvrent le temps d’un festin. Une petite poésie qui fait un bien fou à lire.

Quand aux illustrations  il faut se pencher avec douceur et délectation dessus, prendre son temps de laisser divaguer son regard, d’admirer de pages en pages, la lente éclosion du cœur, ce cœur de citronnette qui devient citronnier. Il faut prendre ce temps pour apercevoir chaque pièce du puzzle qui devient vie, se couvre de feuilles, d’herbes, de fleurs qui  éclosent et d’un chat au sourire facétieux.
Un ouvrage qui donne envie de porter un joli chapeau citronné, de confectionner un repas champêtre, une multitude de tartes, des tonnes de boulettes à la sauce tomate et des frites à manger avec les doigts, boire des litres de citronnade jusqu’à plus soif.

Note 8,5/10

Format: 21 x 28 cm
Âge: Dès 5 ans
Nombre de pages: 32 pages
Parution: 6 janvier 2015
Collection: Album
ISBN: 978-2-84865-807-0
Prix: 14,90 €

 

couv-citronnette-620x817

Critique livre : Franz, Dora, la petite fille et sa poupée de Didier Lévy et Tiziana Romanin

Cette  album  est l’histoire d’une promenade qui va changer les choses pour un des personnages les plus connus de la literrature : Kafka.

En se baladant dans le parc, Franz et Dora, sa fiancée rayonnante, croisent une petite fille Ingrid triste d’avoir perdu sa poupée. Et Franz d’improviser immédiatement une histoire de voyage puis, une fois rentré, de se mettre dans la peau de la poupée qui enverrait des lettres à Ingrid. À chaque nouveau courrier, elle parle de vacances à l’étranger, de promenades à la montagne, d’indépendance puis plus tard de rencontre, de mariage, comme la fin de cette parenthèse épistolaire.

Inspiré d’une histoire vraie, cette histoire qui nous fait rencontrer un écrivain inventif bien qu’assez peu satisfait de lui-même – il souhaitait qu’à sa mort tout ses manuscrits soient brûlés. Mais c’est aussi un livre autour de la bienveillance, du partage, de la douceur, de l’imaginaire et de la surprise  Les lettres font rêver, s’évader un peu Ingrid et aussi Kafka qui les écrit. On y retrouve énormément de délicatesse, tant dans le texte, que dans les images qui amènent une atmosphère presque nostalgique, chaude, du Berlin des années 1920.

Note 10/10

Format: 22,5 x 30 cm
Âge: Dès 7 ans
Nombre de pages: 40 pages
Parution: 6 janvier 2016
Collection: Album
ISBN: 978-2-84865-841-4
Prix: 15,90 €

couv-Franz-Dora-620x817