Le destin funeste de Michael Rockefeller de Carl Hoffman

21 novembre 1961. Michael C. Rockefeller, vingt-trois ans, jeune héritier de la célèbre et richissime famille Rockefeller, disparaît lors d une expédition en Nouvelle-Guinée néerlandaise. Le jeune homme avait pour mission d acheter des oeuvres d art tribales de l ethnie Asmat destinées aux collections du musée d Art primitif que son père, Nelson Rockefeller, gouverneur de New York, avait fondé en 1957. Alors que des millions de dollars sont investis dans la recherche de sa dépouille (à ce jour jamais retrouvée), une rumeur se répand : Michael Rockefeller aurait été tué puis dévoré par les villageois d Otsjanep, qui se seraient partagé son corps…Fasciné par cette histoire mêlant l une des familles les plus influentes du monde à une tribu dite primitive, Carl Hoffman signe un incroyable roman à énigme. Il étaye l hypothèse d un clash des civilisations qui aurait eu pour conséquence la mort d un rejeton parmi les plus puissants de la société occidentale

Critique : L’auteur a fait un travail formidable de recherche pour tenter de découvrir la vérité autour de la disparition et la mort de Michael Rockefeller en 1961 sur la Nouvelle-Guinée. Rockefeller, petit-fils de John D. et fils du gouverneur puis NY Nelson Rockefeller, étudiait la tribu Asmat native et leur art «primitif» en Nouvelle-Guinée. Tout en voyageant sur un catamaran avec un collègue néerlandais et deux guides indigènes, le bateau a chaviré dans l’eau rugueuse 10-15 miles du rivage. Les deux guides renflouées et tandis que son collègue néerlandais est resté sur une épave. Une recherche intense a suivi avec les autorités coloniales hollandaises, l’Australie et les États-Unis. En fin de compte la cause officielle de la mort a été jugé une noyade, mais des questions persistent. La Nouvelle-Guinée avait une partie du territoire des plus éloignés dans le monde, de nombreuses tribus autochtones avaient peu ou pas de contact avec quoi que ce soit moderne et certaines tribus pratiqué l’headhunting» ou autrement dit étaient cannibales. Est-ce que Michael c’est vraiment se noyer? A-il été mangé par un requin? ou a-t-il été mangé par une tribu indigène?

Hoffman a découvert de nombreuses sources primaires jamais vues ou examiné par la famille Rockefeller. l’auteur y a passé beaucoup de temps avec les tribus locales et conservées et avec les missionnaires néerlandais qui étaient présents lorsque Michael a disparu. Dans l’ensemble, la persistance et la volonté de l’auteur de se plonger sur une piste, où qu’elle conduira seront fournie et suffisamment concluante à cette histoire, sans parler des sources qu’il a à sa disposition.

Un très bon livre avec de belles recherches et une vraie volonté de découvrir la vérité sur ce qu’il sait réellement passer.

 

Note : 9/10

  • Roman: 280 pages
  • Editeur : GLOBE (13 avril 2016)

41BR4pfO1rL._SX337_BO1,204,203,200_

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s