Le jour où Anita envoya tout balader (11 mai 2016) de Bivald,Katarina

L’été de ses 18 ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs dans la vie : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. Presque vingt ans plus tard, Anita est certes indépendante, mais n’a toujours pas réalisé ses deux autres rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu plan-plan. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse. Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine ?

Critique : Un roman feel-good de l’auteur Katerina Bivald qui arrive à recréer un petit cocon familial qui va être sur le point d’être chamboulé par le départ de la fille d’ Anita, Emma, qui quitte sa mère pour commencer ses études universitaires.
Le thème du roman est sur le départ de l’enfant pour y faire sa vie et quitter le cocon famillial et y faire leur indépendance. Ici Anita va devoir apprendre à vivre différemment, ,supporter la solitude, occuper son temps, ne pas s’inquiéter pour son enfant, ect…Cette héroïne est très originale,dans sa façon d’élever sa fille Emma qui est très drôle, ambitieuse et surtout  loyale envers ses deux meilleures amies Pia et Nesrin.
Malgré un sujet que ceratine personne peuvent ce dire que c’est un livre à faire pleurer c’est tout le contraire  c’est un roman réconfortant qu’on n’a pas envie de le lâcher et qu’on le dévore pour rester avec ses personnages attachants et émouvants. Le lieu du livre ce deroule comme un petit huis clos dans la petite ville de Skogahammar qui se compose en tout et pour tout de la maison d’Anita, de l’ Extra-market où elle travaille, et du bar où Anita et ses amies se retrouvent pour boire un verre. On y suit Anita qui nous touche dans cette nouvelle vie auquel elle ne c’était pas preparer et auquel elle tente de combler la solitude qui lui tombe un peu dessus du jour au lendemain. Un beau livre touchant de simplicité que on à du mal à lâcher et que dés la dernière page tourner on aimerai s’y replonger.

Note : 10/10

  • Broché: 464 pages
  • Editeur : Denoël (11 mai 2016)
  • Collection : GRAND PUBLIC

51o9ysELEpL._SX342_BO1,204,203,200_

 

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où Anita envoya tout balader (11 mai 2016) de Bivald,Katarina

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s