La Trahison de la reine (26 mai 2016) de Antonia Hodgson

Printemps 1728. On traîne un homme jeune, bien habillé, dans les rues de Londres, jusqu’à la potence de Tyburn. À son passage, la foule le raille, le traitant de meurtrier. Thomas Hawkins essaie de rester calme. Il est innocent. Et il doit le prouver avant que la corde ne lui serre le cou.
Il sait, bien sûr, que tout est de sa faute. Il était si heureux avec Kitty Sparks. Pourquoi s’est-il mis à fréquenter le criminel le plus dangereux de Londres ? Pourquoi avoir offert son aide à Henrietta Howard, la maîtresse du roi, dans sa lutte désespérée face à un mari brutal et impétueux prêt à tout pour servir ses intérêts ? Et, surtout, pourquoi avoir accordé sa confiance à la reine Caroline, cette femme pleine d’esprit, qui se révèle une redoutable calculatrice ?
Elle lui avait promis un pardon royal en échange de ses services. De grâce, pourtant, il n’y aura pas… Thomas Hawkins est conduit au gibet. Trahi. Mais pas seul. Kitty est là. Décidée à le sauver et à faire triompher la vérité.

Critique : Un bon livre historique qui auquel ont a du mal à débuter à cause des métaphores et les descriptions pesantesLe lecteur devra aller jusqu’au chapitre V pour que le livre débute réellement mais c’est aussi à ce moment que le roman prend une force et change son rythme afin qu’il devient intéressant et le personnage dit caricatural prennent de la forme et nous entraine dans ce très bon récit historique.
Ce roman est aussi la suite de « Le sourire du Diable » et comme son précédent livre tout est richement documenté.
Mais au-delà de l’ambiance très bien rendue, dans le contexte et le style de l’écriture, on pourrait être dans la même veine que les récits de Jean-François Parot mais l’ensemble se lit agréablement, nous avons bien affaire à une histoire policière sur fonds historique, bien menée et documentée. Avec son dernier roman on s’attendait dans l’ensemble un peu plus de frissons et d’aventure, et de diableries … Une très bonne lecture auquel on espère un tome 3 dans le futur.

Note : 8/10

 

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : XO (26 mai 2016)

51yjWAx0OuL._SX317_BO1,204,203,200_

 

Publicités

Une réflexion sur “La Trahison de la reine (26 mai 2016) de Antonia Hodgson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s