La carotte se prend le chou (16 juin 2016) de Emmanuel Trédez

Rien ne va plus à Plantigrad ! Le commissaire Brocoli doit faire face à plusieurs crimes : l’assassinat de Louison le Citron, la présence d’un Cereal Killer, la guerre sans fin que se livrent deux familles rivales, les Agrumes et les Curcubitacées, et le vol d’un tableau de maître. Un seul légume peut l’aider à élucider ces mystères : le détective belge Achille Carotte !

Critique: Plusieurs histoires toutes plus sympas les unes que les autres… Les paragraphes sont bien délimités, ce qui rend la lecture facile pour un enfant, et pratique pour Les parents (on peut facilement s’arrêter à la fin de l’un d’eux pour faire une pause suspens jusqu’au soir suivant)… Une série de jeux de mots loufoques sur les légumes à chaque page. Dès les premières lignes, le ton est donné :
« Adeline l’Aubergine venait de lui mettre une prune (…) mal venue (…) il n’avait plus un radis… » Au final, un texte hilarant, composé avec talent, mettant en valeur jeux de mots et expressions de la langue française.
Une composition savamment orchestrée -il s’agit quand même d’enquêtes policières !-, pleine d’humour, et de bon goût !
Des lectures attrayantes et amusantes pour ceux qui commencent à lire seuls ou ceux qui ont du mal à se lancer dans l’exercice.
A noter, la présence d’ illustrations -des crayonnés expressifs- qui enrichissent les récits.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Nathan (16 juin 2016)
  • Collection : GF 8 10 ANS
  • Prix : 9,95 euros

51vfG7d5KCL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s