Jason et la toison d’or, Tome 1 : Premières armes (2 novembre 2016) de Alexandre Jubran et Luc Ferry

Héritier du trône d’Iolcos, Jason est le seul survivant d’un massacre perpétré par son oncle, le félon Pélias. Mis en sécurité par sa mère, il parfait son apprentissage auprès du meilleur éducateur de la Grèce : le centaure Chiron. Devenu adulte, Jason part alors accomplir son destin et réclamer son trône. Mais, piégé par son oncle, il se retrouve à devoir entreprendre la plus périlleuse des missions : rapporter la toison d’or, un trésor aussi inestimable qu’inaccessible.

Critique :  Cette Bande dessinée est fidèle au récit . C’est une manière plutôt agréable, notamment pour ceux qui sont rebutés par la littérature classique de découvrir une oeuvre majeure. Les dessins sont de qualité.
L’idée de cette collection est globalement excellente. Le cahier explicatif en fin de volume apporte un éclairage utile et permet de faire le lien entre les différents épisodes de la bande dessinée qui sans ce dernier pourrait paraître assez obscur pour ceux qui ne connaissent pas cette épopée. Le récit est très bien mené : on sent un scénario complexe, bien réfléchi, qui soulève peu à peu le voile devenu épais dans les premières pages. On sent que les auteurs s’apprêtent à donner un souffle nouveau à cette quêteUn album qui intéressera ceux qui sont passionnés par la mythologie et qui ne seront pas gênés par l’introduction de la fiction. Le mélange fait que les enjeux sont nombreux et qu’il faut les suivre avec attention. Le dessin et les couleurs sont intéressants, on ne peut qu’attendre la suite pour savoir où nous allons.

Note :  9/10

 

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Glénat (2 novembre 2016)
  • Collection : La sagesse des mythes

51HQy5yx8AL._SX373_BO1,204,203,200_.jpeg