La Décision (3 mars 2016) de Isabelle Pandazopoulos

Un matin, Louise, 17 ans, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant qu’elle n’a pas attendu, et encore moins désiré. Assaillie de questions, cette jeune fille sans histoires croit devenir folle. Pourtant, l’évidence est là : ce bébé de 3,3 kg, son fils. Comment l’accepter ?

Critique : Louise est une excellente élève en Terminale S, entourée de nombreux amis et d’une famille aimante. Un jour, en classe de maths, elle sort précipitamment et se réfugie dans les toilettes où un camarade la retrouve, inconsciente, dans une mare de sang, avec un bébé sur le ventre.
Déni de grossesse. Le mot est lâché. À tour de rôle, les acteurs et spectateurs de cette histoire vont prendre la parole, expliquer, raconter, tenter de comprendre. Louise prétend n’avoir jamais couché avec un garçon. Ses parents sont effondrés. La jeune fille ne veut rien entendre de cet enfant qu’elle a porté neuf mois, sans jamais se douter de son existence. Tout, mais vraiment tout, est inexplicable, insensé, incroyable. Grâce à une écriture, fluide Isabelle Pandazopoulos dans un roman choral, où chaque chapitre est raconté par un des protagonistes de l’histoireÀ tour de rôle, ils vont nous raconter ce qu’ils ont vu…
Tel un fil d’Ariane, l’histoire de Louise Beaulieu se retricote sous nos yeux, avec des variations de pronoms quand il s’agit de l’héroïne. Les sentiments sont exprimés avec justesse, presque avec poésie tant l’implicite, la suspension et le silence ont leur place . Nous sommes face à la réalité dans toute sa brutalité et sa cruauté. La fin n’est absolument pas prévisible. On avance, tout comme les protagonistes du roman, dans le récit sans savoir où il va nous emmener. Ce livre est très bien documenté, tout ce qui se passe dans le foyer, les différentes personnes qui y vivent, son fonctionnement, tout ceci donne l’assurance que des recherches ont été faites, tout sonne vrai ce qui donne un récit très dur mené d’une écriture tout en pudeur et réalisme, un livre choc qui ne laissera personne indifférent.

Note : 10/10

 

  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (3 mars 2016)
  • Collection : Pôle fiction

41ab23y2l-_sx299_bo1204203200_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s