Pourvu que ça brûle (4 janvier 2017) de Caryl Férey

De la Nouvelle-Zélande à l’Australie en passant par l’Indonésie, la Jordanie, le Chili ou les Etats-Unis, un carnet de route très rock, l’autoportrait en noir et blanc de l’auteur de Zulu, Mapuche et Condor, Caryl Férey, chantre du thriller engagé, avec qui la réalité devient fiction survoltée. Caryl Férey a grandi en Bretagne, près de Rennes, une terre qu’il aime pour ses côtes déchiquetées, ses concerts dans les bistrots et ses tempêtes. Grand voyageur, il a bourlingué en Europe à moto et fait un tour du monde à 20 ans. Depuis, il n’a plus cessé de le parcourir. En 1998, Haka a marqué ses débuts d’auteur de polar. Suivront Utu, Zulu (grand prix des lectrices de Elle policier, prix Quais du polar, etc.), adapté au cinéma, et Condor, paru en mars 2016.

Chronique : Cet ouvrage n’est pas un roman, c’est un autoportrait de l’auteur, un tour du monde du façonnage de ses thrillers, de ses inspirations. Caryl Férey parle beaucoup de son parcours professionnel. Beaucoup d’anecdotes drôles, émouvantes ou tristes. On y découvre une facette de sa vie privée qu’on ne soupçonne pas. Une lecture agréable d’une biographie d’un grand auteur.
Quelle aventure de parcourir du pays à travers ses souvenirs.

Note : 8,5/10

 

  • Broché: 297 pages
  • Editeur : Albin Michel (4 janvier 2017)
  • Collection : LITT.GENERALE

51rJwIxB0kL._SX340_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s