Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré (16 février 2017) de Zidrou et Sébastien Chebret

Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré Résumé Un petit garçon est triste à l’idée de devoir abandonner son nounours préféré. Avec humour, l’auteur lui explique à quel point il serait catastrophique de le laisser grandir avec lui. Pour commencer, il deviendrait gigantesque ! Imagine devoir partager ta chambre avec un ours de plus de deux mètres de haut. Il invitera ses amis, il prendra ta place devant la télévision, sans oublier qu’il voudra pêcher le saumon dans ta baignoire. Tu verras, vaut mieux ne pas vivre ça!

Chronique : A la naissance, le bébé ne fait qu’un avec sa mère et il arrive grâce à un objet; ici un nounours à garder cette fusion, indispensable, où il puise assurance et force. Cependant, il faut grandir et, pour cela, prendre de la distance, afin de gagner de nouveaux territoires d’autonomie et de liberté. Mais peut-on se séparer sans peine ? Pourquoi la séparation fait-elle naître en nous un sentiment d’abandon ? Qu’est-ce que le travail de deuil, et est-il jamais terminé ? À quoi servent les souvenirs ? Sommes-nous vraiment nostalgiques de cette fusion première avec notre doudou? Avec ce livre qui ici répond avec de la chaleur et de l’humanité une grande empathie pour les enfants nous qui tendant ainsi un miroir où chacun retrouvera ses interrogations et ses appréhensions face à la séparation.

Note : 9/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (16 février 2017)
  • Collection : Grimace

61YFwrnZ-vL._SX384_BO1,204,203,200_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s