Dieu Pardonne, Lui pas !: Requiem, T2 (28 avril 2017) de Stanislas Petrosky

Estéban Lehydeux, dit Requiem, est de retour. Le curé exorciste débarque cette fois sur le port du Havre.

Chronique : Second tome de Requiem et bien meilleur que le premier qui était déjà bien.
On reste dans le même style avec un langage assez cru mais vu l’humour du livre tout passe bien.  L’Eglise a de quoi avoir des sueurs froides avec son représentant, qui loin d’être un pacifique est prêt à prendre les armes et se pose en vengeur du faible et de l’opprimé. Il est prêt à tout pour retrouver les assassins et les tuer, les vœux d’abstinence, il n’en a cure… Il assume totalement ce qu’il est, partant du principe qu’il chasse les démons et que ce n’est donc pas vraiment répréhensible.
Sur l’histoire de Jules Durand, qui défraya la ville du Havre en 1910. Cette sorte d’affaire Dreyfus dans le monde ouvrier joue là avec les codes pour notre plaisir, puisque l’on suit ses personnages et l’on s’y attache. Mais Stanislas Petroskysait nous mettre aussi directement dans le sujet en s’adressant au lecteur qui devient partie prenante de l’histoire ! Tout au long des chapitres il s’adresse à nous… C’est un livre en abyme.
Comme quoi on peut allier le policier standard et l’humour sans perdre le lecteur bien au contraire… On espére un troisième tome de Requiem.

Note : 9/10

  • Broché: 186 pages
  • Editeur : Editions Lajouanie (14 avril 2017)
  • Collection : ROMAN POLICIER

51KsnsqnzVL.jpg

La chambre d’Hannah: Et si nous pouvions changer le passé ? (13 avril 2017) de Stéphane Bellat

Si La Chambre d Hannah plonge ses racines dans l Histoire la plus sombre, c est aussi le roman sensible et lumineux d une amitié entre deux enfants qui n ont, au premier abord, rien en commun : ni leur condition, ni leur époque. Avec, en filigrane, ces deux questions essentielles : jusqu où aller par amitié ? Sommes-nous prêts à croire l impossible ?

Chronique : « La chambre d’Hannah » est avant tout l’histoire de deux enfants de onze ans : Pierre et Hannah, qui partagent la même chambre. Cependant, toute l’originalité et l’aspect fantastique de cette bouleversante aventure, c’est que Pierre y vit en 1992 et Hannah en 1942…
Passé le choc de leur première rencontre, ils vont peu à peu tisser un lien très fort grâce à ces moments passés hors du temps, pendant lesquels Pierre fera découvrir à Hannah son monde moderne alors qu’elle lui décrira la haine et l’angoisse régnant au même endroit cinquante ans auparavant. Entre larmes, frissons et sourires, Stéphane Bellat nous tient en haleine jusqu’au rebondissement final. C’est une très belle histoire avec des personnages attachants, chacun à leur façon.
Un roman très bien écrit qui nous permet de vivre la guerre à travers les yeux d’une enfant juive et de son ami, 50 ans plus tard .A quelques jours de la date anniversaire de la rafle du Vél’D’hiv’ une course contre la montre s’engage, pendant laquelle il faudra tout d’abord convaincre les adultes de croire en ce lien surnaturel et tenter de changer l’histoire en ravivant un formidable élan de solidarité.
Entre larmes, frissons et sourires, Stéphane Bellat nous tient en haleine jusqu’au rebondissement final.

Note : 9,5/10

  • Poche: 399 pages
  • Editeur : Mosesu (13 avril 2017)
  • Collection : POCHE

41ssnRYjrVL._SX311_BO1,204,203,200_.jpg

Showcase, tome 1 : Les trois coups (27 avril 2017) de A.C. RAVELEAU

A la mort de sa mère, Cloé, une adolescente de 13 ans, se retrouve à Paris chez une tante aussi autoritaire que fantasque, qui va l’entraîner dans l’univers du spectacle. Entre la naissance de nouvelles amitiés et le collège, Cloé construit de nouveaux repères. Mais ce qui va lui permettre de réellement s’épanouir, c’est la découverte d’un tout nouveau milieu : celui des comédies musicales. Une grande aventure s’ouvre à elle, qu’elle raconte au quotidien par SMS à ses amies d’enfance.

Chronique : A.C. RAVELEAU nous fait plonger avec ce livre qu’est Showcase dans un voyage où les émotions sont décrites avec une incroyable justesse. On peut passer du rire aux larmes en un clin d’œil.  Cloé qui est un personnage tout en justesse qu’on essaye de comprendre mais qui semble toujours nous glisser entre les doigts et va nous faire découvrir l’univers de la comédie musicale. Les personnages du livre sont de plus en plus attachant durant l’histoire. Ce lieu qu’est l’émission exacerbe les désirs et les passions : les amitiés sont fusionnelles, la perte devient ainsi une épreuve intolérable et douloureuse.  Les adolescents entre eux adoptent des noms de code, ils dégagent aussi une image plutôt positive avec leurs réussites scolaires et leur érudition exemplaire. .
Tout semble tellement disproportionné dans cette histoire mais nous sommes dans un show voilà qui peut marquer sa singularité ! Une grande réussite dont on à hâte de lire le tome 2.

Note : 9,5/10

  • Album: 256 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Slalom (27 avril 2017)

419oLPBbaXL.jpg

les 10 chefs d’oeuvre de leonard de vinci racontés aux enfants (26 avril 2017) de Anne Jonas

Tel un détective avec sa loupe, découvre les chefs d’oeuvre de leonard de vinci  et perce leurs mystères. Une citation. Une fiche d’identité. Des questions-réponses pour te donner des repères. Des explications sur les éléments les plus étonnants des tableaux. Plein d’anecdotes et d’infos incroyables. Une BD. Les chefs-d’oeuvre du monde entier sont désormais à ta portée !

Chronique : Dans ce livre 10 chefs d’oeuvre de leonard de vinci  avec la biographie du peintre, des encarts, une reproduction de l’œuvre , une analyse plus détaillée, 4 vignettes BD et des jeux  qui sont intelligents et bien choisis.
Les commentaires sont accessibles à un jeune public et sont enrichissants, tant du point de vue historique que par le qualité des informations données sur les peintures.
La mise en page -très soignée- met en valeur aussi bien les tableaux que les textes.
Un album intéressant dans le cadre d’une première approche de l’art.
Des documentaires de référence pour les jeunes lecteurs et leurs parents.
Un livre qui offrent à la fois un plaisir esthétique et intellectuel.

Note : 9/10

  • Broché: 48 pages
  • Tranche d’âges: 6 années et plus
  • Editeur : Larousse (26 avril 2016)
  • Collection : Les 10

téléchargement.jpg

Mort au loup ! (20 avril 2017) de Philippe Jalbert

Voilà des siècles que les loups mangent les cochons, c’en est trop ! L’heure de la revanche a sonné : aux cochons de s’occuper du loup !

Chronique : Une bande dessiné drôle et rythmée et explique de manière très simple qu’on fait malheureusement pas toujours ce qu’on veux avec une touche d’humour.  Philippe Jalbert sait faire avec le sujet du loup et nous offre un livre avec des couleurs vives, des images simples mais vivantes, un texte réduit au minimum, que tout parent connait… Et, surtout, des tas de surprises dans ce récit qui est une version détourner des trois petit cochons . Ce livre change grâce à sa chute vraiment surprenante. Un livre à lire et relire.

Note : 9,5/10

  • Album: 56 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (20 avril 2017)
  • Collection : ALBUM JEUNESSE

51CcoGgoU0L._SX369_BO1,204,203,200_

Histoires traditionnelles illustrées (27 avril 2017) de Collectif et Sara Gianassi

Dix-sept histoires du monde entier, superbement illustrées, pour vivre d’incroyables aventures et se plonger dans l’univers merveilleux des contes.
De grands classiques, Le petit bonhomme de pain d’épice, Les trois boucs, La princesse au petit pois, La petite poule rousse, Le mariage de la souris, mais aussi des contes moins connus.
Ce beau recueil relié, avec ruban marque-page, fera un joli cadeau.

Chronique : Un véritable coup de cœur et cette fin d’avril  avec ce magnifique ouvrage, il fait cossu avec sa couverture épaisse, et les illustrations à l’intérieur sont de styles différents en fonction des histoires.
Il contient beaucoup d’histoires, adaptées en longueurs aux tout-petits. Les histoires du monde entier sont respectés bien qu’adaptés. Ce livre permet de faire connaitre ces histoires aux enfants, qui seront ravis plus tard de lire les originaux.

Note : 9,5/10

  • Album: 256 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Usborne (27 avril 2017)
  • Collection : HISTOIRES CONTE

51TQpq8tmIL._SX393_BO1,204,203,200_

Test Blu-ray : Incarnate (26 avril 2017) de Brad Peyton avec Aaron Eckhart, Carice Van Houten

Lindsay, mère célibataire, est le témoin de très inquiétants phénomènes entourant son fils de 11 ans Cameron. Persuadée qu’il s’agit d’un cas de possession démoniaque, Lindsay et une envoyée du Vatican font appel au scientifique Seth Ember pour s’en débarrasser. Cloué dans une chaise roulante après la disparition tragique de sa famille, il est capable de s’introduire dans le subconscient de la personne possédée. En pénétrant celui du jeune Cameron, Ember se retrouve confronté à un démon de son passé…

Chronique :  Premier film d’horreur pour Brad Peyton, le réalisateur de « San Andreas », qui à l’image du film catastrophe ne révolutionne rien, mais parvient à faire un film efficace. Les termes sont différents, mais on a l’impression de voir un simple film d’exorcisme avec la personne possédée qui change de voix tout ça sauf que le procédé est un peu différent, mais pas original puisque ça ressemble à celui de « Insidious » avec ici le Dr. Ember qui entre dans le subconscient pour délivrer la victime de son démon. Il n’y a pas non plus de comparaison à faire avec le film de James Wan qui a un univers bien plus développé et immersif puis surtout, c’est un vrai film d’horreur alors qu’ici, on a plutôt affaire à un thriller horrifique. Sachez que l’excellent Aaron Eckhart est le Dr. Seth Ember. Celui-ci pratique des exorcismes. Sa technique consiste à s’immiscer dans le subconscient du possédé. Un jour, il se retrouve nez à nez avec un démon de son passé. Je n’en dirai pas plus. Le réalisateur se contente du minimum, ça manque parfois d’action avec des affrontements qui tournent court et il y a des éléments mal exploités comme le deuxième démon qu’on voit enfermé, mais à part ça, c’est un bon petit film avec une histoire intéressante et des acteurs convaincants.

Note : 8/10

41rdpJVby-L

Test Blu-ray:

Image :L’image pour un film d’horreur est toujours important et ici  augure d’un excellent résultat en terme d’image pour cette édition. Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails .

Son : Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique avec les dialogues que ce soit en vo et en vf donnent  du volume et  ne se laissent pas déborder par des effets sonores . La musique fait vibrer l’installation et plonge le spectateur dans une certaine horreur .

Bonus : Côté Bonus il n’y a rien. Ce qui est vraiment dommage pour un tel film.

  • Acteurs : Aaron Eckhart, Carice van Houten, Catalina Sandino Moreno, David Mazouz, Keir O’Donnell
  • Réalisateurs : Brad Peyton
  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région B/2
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 26 avril 2017
  • Durée : 86 minutes