Qui es-tu Alaska ? (18 mai 2017) de John Green

Miles Halter a seize ans mais n’a pas l’impression d’avoir vécu. Obsédé par les dernières paroles des grands hommes, il décide de partir à la recherche de ce que Rabelais, mourant, aurait appelé le « Grand Peut-Etre ». Pour cela, il quitte le cocon familial et rejoint le Pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. Elle attire Miles dans son labyrinthe et le propulse dans le Grand Peut-Etre… Avec ce premier roman unanimement salué, John Green a su exprimer la vérité de l’expérience adolescente et s’est imposé comme le digne successeur de J.D. Salinger.

Chronique : Qui es-tu Alaska ? c’est l’histoire de Miles Halter, adolescent qui n’a pas vraiment d’amis et qui sait que sa place n’est pas là où il est et qui décide donc de partir en pension « en quête d’un Grand Peut-Être ». Là-bas, il fait la connaissance de Chip (aka Le Colonel), de Takumi (le Nippon qui n’est pas forcément un as de l’informatique), Lara (la roumaine qui roule les « r ») et d’Alaska. Alaska qui lui fait effet immédiatement.Si vous avez lu Nos Étoiles Contraires, vous avez probablement remarqué à quel point John Green sait jouer avec les mots pour jouer avec nos émotions, les plus fortes, celles qui nous font du bien comme du mal. Les sujets abordés par John Green sont des sujets  importants, pour délivrer à chaque fois un message très fort. Le genre de message qu’on se souvient toute notre vie. Le genre de message qu’on ne comprend que dans les moments que Miles vit ici.

John Green a une imagination débordante – confirmé par des blagues montées – une vision des relations délicieusement vraie – confirmé par la relation Miles / le Colonel – une conception de la première fois véridique – confirmé par une scène de sexe très… inérotique – et une plume extraordinaire – confirmé par le roman en entier.

Cet ouvrage est scindé en deux parties : « avant » et « après ». Les courts chapitres sont sous forme de compte à rebourds (ex : « cinquante et un jours avant… » ou « vingt huit jours après… »). Cette chronologie laisse planer un aura de mystère tout au long de notre lecture.

En conclusion, « Qui es tu Alaska ? » est un roman riche en émotions ! John Green nous emmène de la joie à la tristesse, de l’exaltation à la mélancolie, des rires aux larmes…

Note : 9/10

 

  • Poche: 416 pages
  • Editeur : Folio (18 mai 2017)
  • Collection : Folio

41-SaXE0UGL._SX301_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s