Découvrez la bande-annonce exceptionnelle du livre « Gary Cook »

Bonjour,

À l’occasion, de la parution du premier tome de la trilogie de science-fiction Gary Cook, le 31 août prochain,les éditions Nathan et les auteurs Romain Quirot et Antoine Jaunin se sont lancés un pari fou : réaliser une bande-annonce exceptionnelle pour accompagner la sortie. Une trilogie à l’univers ultra visuel, poétique et cinématographique, entre Miyazaki et Mad Max.Autour de Romain Quirot, co-auteur du livre et réalisateur, une équipe d’une quarantaine de personnes s’est mobilisée pour un résultat spectaculaire, digne d’un blockbuster hollywoodien. Du jamais vu en France !

 

 

 

 

 

 

L’Affaire Cendrillon (2 novembre 2016) de Mary Higgins Clark et Alafair Burke

Une ravissante étudiante, un petit ami suspect, un célèbre réalisateur de Hollywood, des millionnaires, des stars du show-biz… et un meurtre jamais élucidé.
Quel meilleur scénario pour Suspicion, célèbre série de télé-réalité qui reconstitue des cold cases avec la participation des proches de la victime ? Encouragée par l’énorme succès de son émission pilote, la productrice Laurie Moran a choisi de s’attaquer à l’« affaire Cendrillon » : l’assassinat de Susan Dempsey, une étudiante retrouvée près d’une somptueuse villa de Hollywood… étrangement chaussée d’un seul escarpin. L’émission pourrait bien faire exploser l’audimat. En braquant les projecteurs sur un coupable plus dangereux qu’on ne le pense…

Chronique : L’affaire Cendrillon, écrit à quatre mains avec Alafair Burke est un récit  palpitant et on se laisse embarquer par l’enquête et ses rebondissements Les deux auteurs connaissent très bien l’art de l’écriture et le suspense est efficace. L’affaire Cendrillon revient sur l’histoire de Susan une étudiante retrouvée assassinée à Hollywood dont l’auteur du crime n’a jamais été identifié.
Pour réaliser son émission Laurie entre en contact avec des proches de la victime. Tour à tour elle va les interroger revenir avec eux sur la nuit du crime en espérant découvrir de nouveaux éléments permettant de lever le mystère.
L’enquête est habilement menée et on se laisse prendre à l’histoire en ayant toutefois quelques doutes sur l’identité du coupable.
Un bon moment de lecture. Le livre se lit rapidement mais l’histoire est très dense. Il n’y a pas de temps mort. En bref, L’affaire Cendrillon n’est pas le meilleur livre de Mary Higgins Clarke mais son alliance avec Alafair Burke nous offre un roman policier percutant et agréable à lire avec toujours la même intensité.

Note : 8,5/10

 

  • Poche: 416 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (2 novembre 2016)
  • Collection : Policier / Thriller

51rzNJAi7zL._SX307_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Les Tops des Planètes (13 juillet 2017) de Eric Mathivet et David Wilgenbus

Pour décrypter l’Univers, et en particulier notre planète Terre, ses paysages et ses climats ! Une présentation claire et rapide pour découvrir le Big Bang, les galaxies, les voyages dans l’espace, les grandes dates et figures de l’astronomie et de la conquête spatiale, le Soleil et les planètes du système solaire… et aussi la naissance de la Terre, ses colères, ses milieux naturels, sa vie, comment les hommes la transforment et pourquoi il faut la protégé.

Chronique :  D’une grande richesse, le recueil donne un aperçu précis et très complet des planètes :  L’univers, la terre, temps et climat et protéger la planète…, l’ensemble est parfaitement articulé pour chacune des catégories.
De nombreux dessins accompagnent des textes vivants, agrémentés d’anecdotes.
Table des matières et index détaillés permettent de retrouver rapidement des informations sur un sujet déterminé.
Un ouvrage qui comble les attentes du jeune public ; un fabuleux voyage  !

Note : 9,5/10

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Nathan (13 juillet 2017)
  • Collection : TOP DOKEO

51qAazIHbTL._SX469_BO1,204,203,200_

Je découvre la méditation (6 juillet 2017) de Sophie Raynal et Aurélie Guillerey

Concentration, calme et accueil de mes émotions.

Un formidable outil pour apprécier le moment présent, apprendre à se concentrer, accueillir ses émotions.
Autour des personnages de Jeanne et du petit monsieur Sage, des exercices simples et des situations quotidiennes qui parlent à l’enfant.

Chronique :  Livre très sympa et réussi sur cette première approche de la méditation. Sur chaque double page l’enfant est mis en scène dans une situation qui parle à l’enfant sur un thème sonore guidés de méditation et de respiration.
Un texte évocateur qui reprend bien l’esprit de la  relaxation et bien sur des illustrations douces sur le thème.Ce livre est très facile à lire, et va vous permettre d’initier votre enfant. Il permet de se libérer de ses angoisses et de prendre confiance en soi.

Note : 9,5/10

  • Album: 28 pages
  • Editeur : Nathan (6 juillet 2017)
  • Collection : BIEN ETRE PETIT
  • Langue : Français

51gtdPZnlHL._SY495_BO1,204,203,200_.jpg

Mon livre de l’école (13 juillet 2017) de Cécile Jugla et Marion Piffaretti

Que fait-on à l’école ? Qu’est-ce qu’on y apprend ? Un imagier et une première encyclopédie pour accompagner les années maternelle, de 2 à 6 ans.

Chronique : Tout s’éclaire par un jeu de question/réponse présenté en doubles-pages. – Des grandes scènes pour découvrir l’école avec des BD pour échanger sur les moments vécus , des jeux sur les premiers apprentissages : formes, couleurs, chiffres et quantités…

Une bonne interaction grâce à un quiz ou une recherche proposée pour chacun des sujets. Les explications brillent par leur simplicité, leur clarté et peuvent donc intéresser des enfants.
Les illustrations ont une tonalité gaie, attractive et très colorée à ce bon guide.

Note : 9/10

  • Album: 80 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Nathan (13 juillet 2017)
  • Collection : DOKEO DES PETIT

51AON7aOY1L._SX455_BO1,204,203,200_

Test DVD : 1:54 (18 Juillet 2017) de Yan England avec Antoine-Olivier Pilon, Sophie Nélisse

À 16 ans, Tim est un jeune homme timide, brillant, et doté d’un talent sportif naturel. Mais la pression qu’il subit le poussera jusque dans ses derniers retranchements, là où les limites humaines atteignent le point de non-retour.

Chronique : 1:54 permet en premier lieu de revoir Antoine Olivier Pilon, le héros de Mommy. Son interprétation, dans ce premier film québecois, à l’instar de l’ensemble de ses camarades, est relativement moyenne mais il est vrai que son rôle d’adolescent tourmenté ne lui permet guère d’offrir que peu de variations de jeu. Le film prend pour thème ce que nos cousins canadiens appellent « intimidation » que l’on nomme plus volontiers harcèlement chez nous. La vertu pédagogique du long-métrage de Yan England est incontestable et nul doute que de nombreuses discussions à l’école pourront y être associés avec et pour les adolescents. Le scénario est cependant riche en raccourcis et en clichés qui amenuisent quelque peu son intérêt cinématographique. C’est un peu comme si il y avait un certain nombre de cases à cocher pour que le cahier des charges soit rempli : homophobie, quête identitaire, compétition via la course, lâcheté des réseaux sociaux, et on en passe. Dénoncer toutes les brimades de l’adolescence et les injustices en 1 heure 45 oblige le réalisateur à empiler les tracas sans trop de nuances dans une histoire qui débouche sur un dénouement dramatiquement excessif.  Le film permet d’entamer le débat et peut-être à libérer la parole, ce qui n’est pas rien.

Note : 8,5/10

51oCAAQsfPL._SL1000_

TEST DVD :

Image : Arp fait un super travail sur ce dvd avec des détails supérieurs, des couleurs vives, un fort contraste et une absence de bruit, des bandes Ou d’autres artefacts. Des portions substantielles se jouent dans des intérieurs sombres, Alors que le manque d’illumination dans de telles scènes peut provoquer des plaintes erronées d’écrasement, un examen minutieux révèle que l’absence de détail dans certaines parties du cadre est intentionnelle. L’éclairage révèle les éléments essentiels du design visuel d’une scène, en utilisant la noirceur et l’ombre à la fois pour diriger l’oeil et pour créer de l’atmosphère.

Son : Le mixage audio  sans perte, continue de profiter pleinement de la matrice surround, ce qui place l’environnement et les effets spécifiques dans les canaux arrière pour une immersion complète même si ce film n’a pas de scène d’action la gamme dynamique est large, l’extension des graves est profonde et le dialogue est clairement rendu.

Bonus : Pas de bonus

  • Acteurs : Antoine-Olivier Pilon, Sophie Nélisse, Lou-Pascal Tremblay, David Boutin, Patrice Godin
  • Réalisateurs : Yan England
  • Format : PAL
  • Audio : Québécois (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : ARP Sélection
  • Date de sortie du DVD : 18 juillet 2017
  • Durée : 102 minutes

81rTULLbPZL._SL1491_

Test Blu-ray : Kong: Skull Island (12 Juillet 2017) de Jordan Vogt-Roberts avec Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson

Un groupe d’explorateurs plus différents les uns que les autres s’aventurent au c?ur d’une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu’ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong…

Chronique Film : Deuxième film du MonsterVerse initié par Godzilla en 2014, Kong : Skull Island remet le mythique King Kong au goût du jour, après celui de Peter Jackson. Se déroulant avant les événements du Godzilla 2014, le film suit un groupe de scientifiques et de militaires qui partent à la découverte d’une île du pacifique encore inexplorée par l’homme. Ce qui frappe au visionnage du film ce sont tout d’abord ses effets spéciaux. Une véritable claque visuel avec un énorme soin apporté sur le plan technique que ce soit en terme de réalisation ou de photographie. Sur le premier, Jordan Vogt-Roberts assure une mise en scène fluide avec des plans très travaillés tout en accentuant le côté gigantesque de Kong ce qui fait que l’on se sent vraiment tout petit devant le gorille à tel point qu’il est difficile de le cadrer en entier. Sur le second, la photographie du film très travaillé avec un soin tout particulier apporté aux couleurs. Côté scénario, cela reste assez simpliste mais efficace et concernant les acteurs, ces derniers sont plutôt bons même si certains manque d’épaisseur. En revanche, les scènes d’action sont spectaculaires et dynamiques. Pour ce qui est de divertir, Kong : Skull Island remplit parfaitement son contrat et promet un affrontement avec Godzilla des plus spectaculaires.

Note : 9/10

618mo5XKBOL._SL1000_.jpg

Test Blu Ray :

Image : Kong a été filmé numériquement et l’image est très lisse et propre, alors qu’une texture plus grinçante pourrait l’améliorer un peu plus.Néanmoins, l’image numérique est excellente. La clarté est remarquable et les détails sont à peu près aussi bons que l’on trouvera dans 1080p. La source peut rendre certains éléments, comme les murs à texture grossière dans le village des indigènes, mais il ne faut pas se tromper de la complexité inhérente aux textures de la peau et de l’habillement, dans des gros plans et même dans différents plans de milieu de gamme. Tous les pores, les rides, les morceaux de chaume au sommet de la tête de John C. Really le point et la mêlée sur les vêtements sont pris en compte et clairement visibles. Les couleurs sont agréablement neutres, contrastant quelques nuances lumineuses contre l’endroit bien éclairé et surtout sur Kong. Les niveaux de noirs sont très profonds et permettent de définir un certain nombre de scènes. Les tons de peau sont légèrement pâteux mais jamais trop loin de l’ordinaire. Un léger bruit est visible dans quelques endroits, mais globalement le transfert de Warner est un grand gagnant pour ce film spectaculaire sur les scènes d’action.

Son : Kong dispose d’une bande sonore sans perte DTS-HD Master Audio 5.1 standard. Il est aussi dynamique que possible, offrant une belle gamme de signaux subtils et d’effets intensifs. La musique est impressionnante et bien définie dans toute la gamme, mais la partie basse domine certainement, et dans l’acte final en particulier dans le combat de Kong. Il peut être un peu déprimé, sévère et profond par la conception, ce qui entraîne une incursion très efficace. Le support de bas niveau, cependant, est le point culminant, avec de nombreux sons divers et profonds battant dans l’acte final. La scéne de la chasse de Kong à coup de bombe offrent un boom satisfaisant, pas tout à fait au niveau de la réalité, mais assez profond pour satisfaire. Le dialogue est un pilier et offre un front-et-centre et avec une excellente clarté et une hiérarchisation.

Bonus : Outre les habituels scènes coupées et l’anecdotique dossiers Monarch 2.0, le disque propose plusieurs modules consacrés à la conception du film et à la composition du casting. Et s’ils ne brillent pas nécessairement par leur originalité, ils se révèlent néanmoins particulièrement intéressants.

« La naissance d’un roi » : making of en deux parties
« Les dossiers Monarch 2.0 » : création et mythologie du « Monsterverse »
« Tom Hiddleston : l’aventurier intrépide » : visite du tournage avec l’acteur
Scènes coupées
Commentaire audio de Jordan Vogt-Roberts

  • Acteurs : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John C. Reilly, John Goodman
  • Réalisateurs : Jordan Vogt-Roberts
  • Audio : Français (DTS-HD 5.1), Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie : 12 juillet 2017
  • Durée : 118 minutes

81MbZd2oS5L._SL1500_