Test DVD : L’Emprise des ténèbres ( 6 septembre 2017) de Wes Craven avec Bill Pullman, Cathy Tyson

Un anthropologue de l’université de Harvard est envoyé à Haïti pour récupérer une poudre étrange qui aurait le pouvoir de ressusciter les morts. Pour retrouver ce produit miracle, le scientifique confirmé pénètre dans le monde ténébreux et mystérieux des morts-vivants, des rituels sanglants et des malédictions ancestrales. Inspiré de faits réels.

Chronique : L’Emprise des ténèbres est un film moins connu que les grands classiques de Wes Craven dans sa filmographie, mais il s’avère que c’est un métrage efficace, bien que non dénué de quelques défauts. Coté interprétation il s’appuie dans l’ensemble sur de bons acteurs. Bien sur Bill Pullman qui livre une prestation tout à fait à la hauteur. Il joue son personnage avec conviction, et lui donne un relief qui colle parfaitement avec la profondeur « historique » du film de manière général, en accentuant l’authenticité et le réalisme de son jeu. L’emprise des ténèbres surprend agréablement en jouant la carte du réalisme et de l’authenticité. Aussi c’est probablement un des métrages qui aborde avec la plus grande justesse l’origine du mythe du zombie, et le fait avec une précision qui ravira à n’en pas douter un public soucieux de singularité dans un genre un peu en manque d’originalité. L’arrière-fond historique est par ailleurs bien rendu, et est utilisé avec intelligence. La mise en scène de Wes Craven est un peu sage, mais elle il maîtrise son sujet. La photographie comme les décors contribuent très solidement à restituer l’atmosphère d’Haïti. Il y a vraiment un coté dépaysant et exotique qui est rendu là encore avec réalisme et justesse. Ce n’est pas franchement là un film d’horreur, plus un film fantastique. Enfin la bande son planante est agréable. Au final un Wes Craven plaisant. qui s’extirpe un peu du cinéma de genre pur et dur, pour proposer une réflexion plus vaste sur un sujet passionnant d’ailleurs, et n’hésite pas à se confronter à une certaine actualité d’époque. Le résultat est totalement maîtrisé cette édition permet de redécouvrir un superbe film.

Note : 9,5/10

81n25jnqw0L._SL1500_.jpg

TEST DVD :

Image : Ce nouveau master est d’une propreté absolue et  l’image met en valeur la photo de John Lindley et offre un rendu très impressionnant des séquences en extérieur. La clarté est remarquable et les détails sont à peu près aussi bons et la source peut rendre certains éléments, comme les murs à texture grossière dans le village des indigènes, mais il ne faut pas se tromper de la complexité inhérente aux textures de la peau et de l’habillement, dans des gros plans et même dans différents plans de milieu de gamme. Tous les pores, les rides et la mêlée sur les vêtements sont pris en compte et clairement visibles. Les couleurs sont agréablement neutres, contrastant quelques nuances lumineuses contre l’endroit bien éclairé et surtout sur Bill Pulman. Les niveaux de noirs sont très profonds et permettent de définir un certain nombre de scènes. Les tons de peau sont légèrement pâteux mais jamais trop loin de l’ordinaire. Un léger bruit est visible dans quelques endroits, mais globalement le transfert de Wild Side est un grand gagnant pour cette réédition.

Son : Le film dispose d’une bande sonore refaite sans perte en Master Audio 2.0 standard. Il est aussi dynamique que possible, offrant une belle gamme de signaux subtils et d’effets intensifs. La musique est impressionnante et bien définie dans toute la gamme, mais la partie basse domine certainement, et dans l’acte final en particulier. Il peut être un peu déprimé, sévère et profond par la conception, ce qui entraîne une incursion très efficace. Le support de bas niveau, cependant, est le point culminant, avec de nombreux sons divers et profonds battant. Le dialogue est un pilier et offre un front-et-centre et avec une excellente clarté et une belle hiérarchisation.

Bonus : Bel hommage rendu à Wes Craven par le cinéaste Alexandre Aja (29’)qui parle surtout de la rencontre des deux hommes le documentaire est très intéressant et on apprend beaucoup de ce cinéaste fort tristement disparu. Cette édition à aussi un livret exclusif de 60 pages, spécialement écrit par Frédéric Albert Levy (journaliste cinéma et co-fondateur de la revueStarfix), illustré de photos d’archives rares.

  • Acteurs : Bill Pullman, Cathy Tyson, Zakes Mokae, Paul Winfield, Brent Jennings
  • Réalisateurs : Wes Craven
  • Format : Couleur
  • Audio : Anglais (DTS-HD 2.0), Français (DTS-HD 2.0)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région B/2
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 6 septembre 2017
  • Durée : 98 minutes

71RYLD5AajL._SL1000_

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s