Le coeur battant de nos mères (30 août 2017) de Brit Bennett

« Tous les grands secrets ont un goût particulier ». Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret. Dans la lignée d’Elena Ferrante et de Chimamanda Ngozi Adichie, Brit Bennett donne voix à des héros en quête d’accomplissement et nous offre un roman lumineux, inoubliable.

Chronique : Nadia est belle et intelligente, elle va entrer à l’Université, elle a 17 ans et la vie s’ouvre à elle comme un cadeau … sa mère se tire une balle dans la tête, Nadia est enceinte, Luke paie, mais se détourne … la vie est un drame. A travers cette histoire fort bien contée, avec tendresse et humour, c’est celle des femmes qu’on lit  entre les lignes, celles des mères qui veulent éviter à leurs filles de rencontrer des personnes malpropre avec cette communauté noire et religieuse du sud de la Californie, trois personnages s’aiment, se déchirent, s’admirent, se détestent mais toujours se cherchent au détour d’un secret dévoilé en tout début de texte. Durant une dizaine d’années, le lecteur suit les sentiments et les errances de Nadia, Luke et Aubrey : Nadia a eu une brève relation avec Luke avant de devenir la meilleure amie d’Aubrey qui épousera quelques années plus tard Luke. Enceinte, Nadia avait fait le choix de l’avortement et ce secret a changé le cours de sa vie, celle de Luke, puis d’Aubrey. Amour et amitié, où commence l’un, où finit l’autre ?
Mais au-delà de cette situation tragique et vécue comme telle par les trois personnages, mais également toute une communauté bien pensante, c’est le destin des filles et des femmes qui subissent depuis des générations le pouvoir des hommes, mais également l’hypocrisie de la société, sans réellement trouver de réponses à leurs questions. Luke est fils de pasteur mais ses parents paient pour l’avortement. Et tout autour de ce secret, plus ou moins bien gardé, chacun ira de son commentaire. Si l’histoire est contemporaine, on sent bien que de vieilles croyances sont toujours bien présentes. Se greffe également sur le texte, le sujet glaçant du racisme mais sans être réellement développé cette très belle histoire d’amour et d’amitié, écrite avec une plume élégante et intemporelle, Hollywood n’aura pas manqué de vite la repérer (Warner Bros va bientot l’ adapter au cinéma ).
Note : 9/10

  • Broché: 370 pages
  • Editeur : AUTREMENT (30 août 2017)
  • Collection : Littératures

41V544J1TFL._SX300_BO1,204,203,200_

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s