Une dose de douleur nécessaire (30 août 2017) de Victoire de Changy

« Mais je suis quoi pour toi, elle lui demande. Je suis quoi, elle insiste, un bonus ? Ta petite dose de douleur nécessaire ? ». C’est un drôle de ballet qui se joue à Bruxelles. Elle est jeune, songeuse, tout à lui. Il a une vie ailleurs et le double de son âge. Rencontre insolite, séduction musicale, retrouvailles fugaces… Mais quand l’amour en vase clos ne suffit plus, les tensions s’avivent. Et la douceur devient douleur. Au fil d’instantanés amoureux alliant la sensibilité de Marguerite Duras à la fantaisie de Michel Gondry, Une dose de douleur nécessaire nous emporte dans une passion singulière.

Chronique :  Un lien se tisse peu à peu, ils vont à un concert, puis se voient chez elle, en journée et à rideaux fermés uniquement, c’est que l’homme est marié et père de famille.
Le récit est présenté comme un huis clos où l’on voit évoluer une histoire banale et singulière à la fois entre les deux amants. La lassitude n’a pas la possibilité de s’infiltrer dans leur couple, et pour cause, les tourtereaux refusent d’entrer dans le quotidien, ils ne savent jamais quand il se reverront, leurs moments à deux étant déterminés par les aléas de la vie familiale du quinquagénaire.
Au fil du temps, l’histoire nous donne à voir un attachement progressif entre les deux personnages, attachement qui va de pair, chez l’héroïne, avec la peur de la fin et la découverte du manque viscéral. Ce premier roman de Victoire de Changy est plein de sensibilité, les mots sont accrocheurs, le rythme est rapide. On se prend un coup de poing, on retient sa respiration …. A lire.

Note : 9/10

  • Broché: 141 pages
  • Editeur : Editions Autrement (30 août 2017)
  • Collection : Littératures

41xkLZhpmtL._SX321_BO1,204,203,200_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s