Test DVD : Rodin (11 octobre 2017) de Jacques Doillon avec Vincent Lindon, Izïa Higelin

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme le Baiser et le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face et au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne.
À 60 ans, enfin reconnu, il devient le sculpteur le plus célèbre avec Michel-Ange

Chronique Film: Rodin est très grand film. Il se limite à quelques moments de la vie d’Auguste Rodin. Les combats « artistiques » (la Porte des Enfers, Victor Hugo, Balzac), servent de fil rouge pour mieux appréhender l’œuvre de l’artiste. Jacques Doillon filme le processus de création avec précision. Avec minutie et brio, il montre l’acharnement et les hésitations de l’artiste qui peut se montrer veule dans la vie quotidienne. l’autre aspect du film est l’histoire avec Camille Claudel. Sans grandiloquence, Doillon montre cette histoire d’amour complexe entre Rodin et son élève qui deviendra son amante. Leur histoire est complexe et tragique parce qu’elle fait de partages intellectuels (les conversations autour de la Porte des Enfers) et de conflits créatifs. Camille Claudel est présentée comme une femme en avance sur son époque qui se bat pour être reconnue par ses pairs et sa famille (en particulier son frère, Paul) qui sera à l’origine de son internement à l’asile de Montfavet en 1913. malgré son aspect austère, Rodin mérite d’être vu.

Note : 9/10

718aqrjSEcL._SL1500_.jpg

Test DVD :

Image :Une image au piqué affuté, extrêmement détaillée et aux couleurs profondes. Belle tenue des noirs.  Les ambiances sont parfaitement retranscrites surtout lorsque Rodin est dans son atelier et le support se révèle d’une grande efficacité. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble

Son : Le son bénéficie d’une grande qualité sonore et il est parfait.  Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique.

Bonus :  Côté Bonus, le making of est intéressant ce qui qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création de ce film et le point de vue du réalisateur.

 

  • Acteurs : Vincent Lindon, Izïa Higelin, Séverine Caneele, Edward Akrout, Zina Esepciuc
  • Réalisateurs : Jacques Doillon
  • Format : PAL
  • Audio : Français (DTS 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 11 octobre 2017
  • Durée : 115 minutes

51O4665HAfL

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s