À jamais tu obéiras (14 septembre 2017) de Koethi ZAN

Julie a tout pour elle : jeune, jolie et brillante, sa vie est une réussite sur toute la ligne. Jusqu’au jour où elle se fait kidnapper sur le parking de la gare.
Son ravisseur est le type même de psychopathe dont on découvre régulièrement les exploits macabres dans les journaux. Mais il n’agit pas seul.
À côté de lui, solide comme un roc, il y a sa femme, Cora.
Celle dont la vie ressemble à un cauchemar depuis toujours : un père alcoolique, un mari violent et un terrible secret. Sauf que Cora n’est pas là pour apporter du réconfort aux victimes de celui qu’elle ne quitte pas des yeux. La fonction de Cora est tout autre…
Soumises toutes les deux aux abus d’un homme machiavélique et pervers, Julie et Cora deviennent l’une pour l’autre un objet de haine et de fascination. Mais parviendront-elles pour autant à s’unir contre le mal ?

Chronique : Un soir, Julie se fait kidnapper sur le parking de la gare. Ses ravisseurs, un couple persuadé d’être les élus d’une puissance supérieur, sont convaincu qu’elle est le chaînon manquant pour que la révélation qu’ils ont eu se réalise. Mais ce couple machiavélique cache un secret qu’ils comptent bien protéger des curieux. Adam, quant à lui, flic en « congé » forcé, tente de résoudre depuis 3 ans une affaire non élucidée de meurtres et d’enlèvement qui le conduit petit à petit vers ce couple hors norme. S’engage alors un contre-la-montre où folie et vengeance deviennent plus fort que l’envie de s’en sortir vivant. Mais Julie n’a pas le choix, elle doit essayer de s’enfuir au plus vite, son temps est compté.
À jamais tu obéiras, est le troisième roman de l’auteure. Il s’agit d’un thriller psychologique qui met en avant le fonctionnement de l’endoctrinement et nous fait découvrir comment une personne qui souhaitait une vie tranquille et calme, a été malgré elle embarquée par deux fois dans de sombres histoires sans pouvoir fuir comme elle l’aurait voulu. L’histoire aurait pu très bien fonctionner, mais le décalage qu’il y a entre la quatrième de couverture et le roman, a transformé l’excitation de découvrir ce roman en une déception. En effet, le résumé nous parle d’un homme machiavélique, de sa femme complice et de cette jeune femme, Julie, qui va se faire kidnapper et vivre l’enfer avec ses bourreaux. Je m’attendais donc à un huis clos sombre et terrifiant entre ces trois personnages. En réalité, James, le « psychopathe machiavélique » ne fait quasiment pas partis de l’histoire. Je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où il apparaît. Et lors de ces rares fois, il n’y a aucune interaction avec Julie, sa captive. Ce roman est en fait centré sur Cora, la femme de James. C’est elle que l’on va suivre, alternant passé et présent, la découvrant de son adolescence à aujourd’hui. James et Julie ne semblent être que des personnages secondaires.
Pourtant, l’histoire n’est pas dénuée d’intérêt et le récit est assez bien écrit. Dommage que le lecteur n’a pas été prévenu dès le départ que ce roman retraçait la vie de Cora et non la captivité d’une jeune femme maltraitée par un homme et sa femme comme le résumé le laissait supposer.

Note : 8,5/10

  • Broché: 408 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (14 septembre 2017)

51nbkaq7mmL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s