The Wicked + the Divine – Tome 03 : Suicide commercial (4 octobre 2017) de Kieron Gillen et Jamie McKelvie

Fandemonium, l’apocalypse, a éclaté. Les membres restants du Panthéon se réunissent pour élucider la mort d Inanna. Morrigan est capturée, tandis que Baphomet part se cacher dans les ombres souterraines. Les tensions augmentent alors qu Ananke poursuit son funeste projet, et que les corps continuent de tomber. Qui pourrait percer à jour les desseins de la déesse de la destinée ?

Chronique :Après deux volumes grandement appréciés, ce volume est un peu une une claque aux lecteurs !
Premier grand choc : chaque chapitre est fait par un artiste différent et se concentre sur un dieu différent. Malgré cette très grande qualité on a l’impression que le tome n’a aucune cohérence mais surtout l’histoire ne reprend pas où l’on s’est arrêté dans le très bon volume 2 avec la mort de Laura. Les différentes histoires ne sont qu’épisodiques et n’ont pas l’air de s’inscrire dans une plus grande partie du récit ! Mais c’est un livre qui ne se concentre pas sur les relations centrales qu’un fan développe avec ses idoles, mais sur la vie et les expériences de chaque dieu idolâtré par le monde. Ce sont des gens profondément brisés, maudits par la renommée et l’adoration, un thème présent dans les volumes précédents mais loin d’être aussi explicité que dans ce volume 3. Si le plus grand message littéraire est combien il serait terrible d’être célèbre adorer les fans « sont à leurs idoles, alors ce livre est plus fidèle à la livraison de ce message et plus efficace que les deux volumes précédents combinés. C’est un volume stellaire dans une série stellaire qui vaut le temps de lire pour tout le monde.

71OpY6DWkML

Les styles artistiques entre les cinq varient considérablement, étant parfois riches, vibrants et détaillés, et d’autres fois étant plus grossièrement dessinés avec une palette de couleurs plus simpliste. Stephanie Hans, Brandon Graham et (surtout) les numéros de Tula Lotay sont les meilleurs, mais les artistes ont tous été choisis d’une manière très intelligente dans laquelle leurs styles reflètent le ton général de leurs problèmes respectifs, par Lotay  qui est profond et poignant pour un problème qui est également, Graham est loufoque pour un problème qui est également, etc.C’est définitivement un changement de vitesse, et notre principal protagoniste des deux premiers volumes, Laura, est absent de ce troisième, mais ne le prenez pas ça comme signifiant que ce volume est plus ennuyeux ou moins excellent. Même si l’action n’est pas aussi endémique, les capacités de narration de McKelvie sont toujours aussi réelles. Le plus remarquable de tous, nous obtenons également l’énorme révélation dans ce volume de qui a tué le juge et a encadré Lucifer dans le volume 1, et la réponse peut être encore un autre choc. Mais en explorant plus en profondeur l’histoire de chaque dieu, McKelvie est en mesure de donner aux lecteurs une meilleure compréhension de la façon dont ils se rapportent tous à l’auteur et des dieux qui se tiennent avec ou contre eux sur toute la ligne. Il arrive à un bon moment pour les choses inévitablement échauffantes dans le prochain arc que sera le volume 4.

Note : 8,5/10

 

  • Album: 192 pages
  • Editeur : GLENAT (4 octobre 2017)
  • Collection : GL.COMICS

51E7UcVtxEL._SX324_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s