Le sort du Tearling (8 novembre 2017) de Erika Johansen

En moins d’un an, Kelsea Glynn est passée de l’adolescente maladroite à la puissante reine. Alors qu’elle est devenue la reine du Tearling, la bornée et visionnaire Kelsea a transformé son royaume. Dans sa quête de justice et pour mettre fin à la corruption, elle s’est fait de nombreux ennemis, notamment la Reine Rouge, sa plus féroce rivale, qui a déclaré la guerre au Tearling.
Pour protéger son peuple de l’invasion, Kelsea fait l’impensable, elle se rend, avec son saphir magique, à l’ennemi, et nomme Massue, son fidèle chef des gardes, régent à sa place. Mais Massue va tout faire pour sauver sa reine, prisonnière de Mortmesne.
Dans cette fin de partie pleine de suspense va se jouer le destin de la reine Kelsea, et du Tearling lui-même.

Chronique : On reprend la lecture du livre avec Kelsea n’a que 19 ans mais elle doit d’ores et déjà accéder au trône du Tearling et assumer toutes les responsabilités que ce rôle exige. Elle a vécu jusqu’alors dans une famille adoptive, loin des intrigues de la cours, pour sa propre sécurité. A partir du moment où elle est sortie de l’ombre et même escortée de la garde de la reine, son voyage jusqu’au Donjon sera semée d’embûches. Plusieurs personnes veulent sa mort et ne lésineront pas sur les moyens pour y arriver. Le point fort de cette saga est indéniablement son originalité, de ce fait, l’impossibilité pour le lecteur de deviner quoi que ce soit.
pour ce final le rythme est beaucoup plus fort que les livres précédents et toutes les scènes d’action ont assez intenses. J
Si vous aimez la romance ou les fins heureuses, ce n’est peut-être pas la série pour vous.  EriKa Johansen crée un monde unique avec des paysages fantastiques traditionnels du vieux monde et des influences modernes. Honnêtement, c’est une chevauchée sauvage avec un Tearling qui est si créatif. Les personnages sont durs mais attachants, et Johansen, en particulier dans ce troisième livre, a vraiment affiné son art de passer d’une perspective à l’autre.  La fin est parfaite, et même s’il y avait des terminaisons plus soignées et conventionnelles qui auraient pu se produire, on ne l’aurais pas fait autrement.Kelsea fait un sacrifice de taille , et son isolement et sa dépression à la fin du roman sont réel et déchirant. Il est très facile d’écrire la fin comme bon marché, mais quand vous pensez vraiment à toutes les luttes que Kelsea a endurées et aux sacrifices qu’elle est prête à faire pour son pays, ne perd-elle pas son pays et son identité? Nous avons tous ce besoin égoïste de reconnaissance pour nos actes, mais toute la vie de Kelsea a disparu. Les gens dont elle a pris soin sont heureux et en bonne santé, mais ils ne se souviennent pas d’elle. Elle est forcée de vivre dans un monde de paix alors qu’une tempête fait encore rage en elle, et trouver ce semblant de paix sera pour elle une lutte permanente. Cela semble être une fin heureuse, un monde sans violence et sans cupidité, mais la lutte de Kelsea montre qu’il y aura toujours des conflits à l’intérieur. C’est une fin étrange qui mérite d’être examinée et ne devrait pas être annulée juste parce que nous n’obtenons pas toutes les réponses et Kelsea ne finit pas heureuse avec Pen .La magie n’est pas une science, et il n’est pas toujours nécessaire d’avoir des glossaires de niveau à la fin du livre pour tout expliquer.
En conclusion: ce n’est pas la fin que nous voulions, mais c’est la fin dont nous avions besoin. 

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 450 pages
  • Editeur : JC Lattès (8 novembre 2017)
  • Collection : Littérature étrangère

51qro9EPW7L._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s