Conversations avec Poutine (8 novembre 2017) de Aurélien Blanchard et Oliver Stone

Jamais Vladimir Poutine ne s’était livré aussi librement que lors de ces cinquante heures d’entretiens avec le grand cinéaste Oliver Stone. Un huis clos absolument fascinant. Voici l’interview complète, où le maître du Kremlin aborde sa vie personnelle, revenant sur son parcours, son enfance et sa vie de famille, mais où il nous révèle également sa vision sur des sujets aussi variés et brûlants que les relations russo-américaines, le conflit syrien, la liberté de la presse ou le traitement des homosexuels dans son pays. Au-delà des questions de société ou des enjeux géopolitiques, ce sont les secrets d’une personnalité surprenante que Vladimir Poutine dévoile pour la première fois au réalisateur de Platoon. Un document unique.

Chronique : Un livre très personnel de Vladimir Poutine. Très intéressant pour comprendre la politique Russe d’aujourd’hui qui malheureusement est très critiquée par nos médias et notre politique Française.  Quoi qu’on pense de la Russie de Vladimir Poutine, ce livre est une retranscription des conversations avec le réalisateur Olivier Stone , ce livre permet de mieux saisir la trajectoire et la pensée du chef de la Russie, à partir de ses propres réponses. Ce document permet se faire une idée des conceptions de la vie et de la politique du personnage, et c’est là l’essentiel.

Car Vladimir Vladimirovitch,  et c’est là un fait qui le distingue certainement de ses alter ego occidentaux, est plongé dans l’histoire. A travers l’expérience transmise de ses parents, d’abord, qui, lui ayant donné naissance assez tardivement, étaient adultes au moment de la Seconde Guerre Mondiale, et ont donc gardé un souvenir ineffaçable de la guerre sanglante contre le nazisme. Son père, combattant de l’armée rouge, manque à plusieurs reprises de mourir sur le front de l’est, et se fait blesser gravement à la jambe lorsqu’une grenade lui explose dessus. Mourant, il n’en réchappera miraculeusement que transporté par un ancien voisin à l’hôpital militaire sous le feu ennemi. Sa mère, pendant, ce temps, manque mourir de faim, confrontée aux terribles privations de l’arrière. Un jour, elle perd connaissance et se fait allonger parmi des cadavres, jusqu’à ce qu’elle trouve assez de force pour signaler qu’elle est encore vivante. De cette période de guerre totale, le père de Vladimir Poutine lui transmettra une maxime qui a marqué celui-ci: « la vie est une petite chose fragile ». Ce livre très intéressant nous laisse l’image d’un homme très déterminé, passionné par l’histoire et tirant d’elle ses actions politiques, extrêmement secret, et désireux avant tout de servir les intérêts de la Russie dans toutes ses dimensions, que ceux-ci correspondent ou non aux nôtres. Avoir une vision claire de ces intérêts est certainement ce qui le démarque tant de nos propres dirigeants, c’est le sentiment que laisse l’ouvrage une fois refermé.

Note : 9,5/10

 

 

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Albin Michel (8 novembre 2017)
  • Collection : A.M. POLITIQUE

41Z+7Jim6NL._SX321_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s