Le Pacte d’Emma (2 novembre 2017) de Nine Gorman

Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c’est ma raison qui est en train de s’envoler. Je l’ai embrassé, mais ce n’est pas ce qui est le plus déraisonnable. Ce qui l’est, c’est que j’ai aimé ça.

Chronique : dans ce roman nous suivons donc Emma, atteinte d’une maladie neurodégénérative qui lui grignote peu à peu ses facultés.
Elle a décidé de quitter la Pennsylvanie pour New York, trop de mauvais souvenirs sont attachés à sa ville natale.
Elle a fait la connaissance de Rébecca, une libraire du quartier de Soho, via un forum de lecture, elle n’est pas donc pas seule.
Il y a Jonathan, son frère et cohabitant ; Becky et Rébecca.
Celle-ci va encourager Emma à postuler pour un travail à la Anderson Company, Emma ne le sait pas encore, mais ce travail va bousculer bien plus que son train-train quotidien qui consiste jusqu’à présent à des allers-retours entre son appartement et la librairie de son amie et son job de téléopératrice. C’est une lecture toute simple, agréable et qui fait passer un bon moment. Ce livre, bien qu’il fasse 400 pages, se lit vraiment rapidement puisque on le termine en une soirée tant il est fluide.
Il n’y a pas de difficultés dans cette lecture, l’histoire est sympathique et on embarque assez vite aux côtés d’Emma qui se bat contre une maladie vraiment difficile à vivre.
Le point faible de l’histoire c’est le fait qu’Emma soit défaitiste, elle ne profite pas, elle est réservée, timide presque, et ne fait aucune activité susceptible de lui faire plaisir. Sa seule activité est la lecture. Évidemment, c’est un peu grâce à ce côté de sa personnalité que l’histoire va naître mais on aurai apprécié qu’elle soit plus vive, plus enjouée. Elle se définie par sa maladie et ce n’est pas toujours facile de la comprendre. Ce qui arrive à Emma tout au long de l’histoire est vraiment inattendu et nous tient en haleine du début à la fin du livre. Les rebondissements sont nombreux et ne cessent de venir chambouler notre esprit ! Impossible de se reposer sur ses lauriers. Accrochez-vous parce que ce livre va vous faire basculer d’un extrême à l’autre. Tantôt on est à fond dans l’histoire et tantôt on perd le fil à cause de Becky.
Pour ce qui est du pacte qu’Emma passe disons qu’il est légèrement placé au second plan. Ce n’est pas dérangeant en soit puisque de toute façon, tout tourne autour d’Emma alors qu’Andrew possède la froideur et l’intensité qu’on aime chez ses créatures… Une histoire surprenante, addictive et assez bouleversante, c’est assurément réussi pour une première parution.

Note : 9/10

 

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (2 novembre 2017)
  • Collection : A.M.ROMANS ADOS

51DCrjLTaYL._SY291_BO1,204,203,200_QL40_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s