Celui qui dénombrait les hommes (12 octobre 2017) de China MIEVILLE

Comme suspendue dans les airs, la ville est à cheval entre deux montagnes, coupée par un gouffre, réunie par un pont. Un pont dont les orphelins livrés à eux-mêmes ont fait leur royaume.
Plus haut dans la montagne, à l’écart de l’agitation de la cité peuplée de marchands, de marginaux et de magiciens, vit le faiseur de clés, avec sa femme et leur enfant. Un jour, son fils déboule dans les rues, comme s’il avait le diable à ses trousses. Son père a tué sa mère, et l’a jetée dans un trou si profond que l’on n’en voit pas le fond, affirme-t-il.
Mais faute de preuve, on préfère ne pas le croire. Alors c’est auprès des enfants du pont que le petit garçon va se réfugier. Jusqu’à ce que son père le retrouve.
Heureusement, bientôt, arrive en ville un recenseur, celui qui dénombrait les hommes…

Chronique :  Un livre surprenant à l’écriture très fluide et agréable qui plonge le lecteur dans un monde de brouillard, qui même si tout n’est pas compréhensible, reste très agréable. On est dans une fable à l’ambiance sombre où le tout est très éthéré et métaphorique mais l’histoire nous happe du début à la fin. Le monde qu’a créé l’auteur est intéressant avec une allusion au surnaturel et à la magie,. Quant à l’intrigue, elle est attrayant car cela nous vient d’un souvenir d’une enfant de neuf ans. Tout est assez ambigu, que ce soit pour les évènements ou les personnages que nous croisons. Le tour de force de l’auteur, et la grande réussite du livre, est de réussir à nous faire imaginer la situation et, encore plus miraculeux, à y croire et réussir à se plonger dans l’état d’esprit propice à la prise en compte de cette séparation ubuesque. L’univers devient totalement cohérent et l’on finit par oublier son absurdité pour l’intégrer à notre système de pensée le temps de la lecture. Perturbant.

Note : 9/10

 

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (12 octobre 2017)
  • Collection : OUTRE FLEUVE

51pw6jrmNhL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s