Test DVD : Eté 93 ( 21 novembre 2017) de Carla Simón avec Laia Artigas, Paula Robles

Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d’un été, l’été 93, Frida apprendra à accepter son chagrin, et ses parents adoptifs apprendront à l’aimer comme leur propre fille.

Chronique : Le thème de l’histoire  qu’est une enfant de 6 ans qui a perdu ses parents, recueillie par un oncle et une tante à la campagne , peut faire peur et craindre un mélo saturé d’émotions. C’est tout autre chose que montre Carla Simon Pipo. Déjà l’histoire est auto-biographique, elle sent le vécu, dans ce qu’il a de singulier et de sincère. Le choix narratif, naturaliste, réaliste met en valeur le jeu exceptionnel des deux enfants. Ici la caméra est un témoin discret de scènes du quotidien de Frida, recueillie par son oncle. L’enfant est centrale. Le drame qui se joue n’explose qu’à la fin du film et l’ensemble devient une histoire très poignante et vraie. Avec ce film très personnel, la catalane Carla Simón s’est vu décerner le Prix du meilleur premier film, toutes sections confondues, lors de la dernière Berlinade ainsi que le Grand Prix de la Generation Kplus décerné par le Jury International. La qualité de l’interprétation et, tout particulièrement, la prestation des deux « comédiennes » de 6 ans et de 4 ans qui interprètent les rôles de Frida et de sa cousine Anna. La mise en scène est soignée et témoigne d’une vraie écriture cinématographique, dans la fine maîtrise du découpage et du cadre comme dans le subtil travail sonore.

Note : 9,5/10

61B2MjvrRNL._SX522_

Test DVD :

Video: Eté 93 offre une image satisfaisante, stable et précise à tous égards. La rétention du grain est constante et légère, accentuant les qualités texturales de l’image et créant un placage filmique satisfaisant. Les images sont constamment nettes. Qu’il s’agisse de traits du visage complexes, d’éléments structurels et de petits détails autour de la maison de l’oncle et de la tante les couleurs sont très bien saturées, une tique chaude mais offrant des nuances agréablement diverses et robustes tout au long du film.

Son : Le film dispose d’une bande sonore sans perte où le son est plutôt simple, mais elle est aussi organique et capable de gérer facilement les besoins sonores modestes du film. La musique joue bien, frappant toutes les bonnes qualités, y compris la largeur transparente, la clarté forte, et le complément équilibré. L’immersion dans l’atmosphère est agréable.  Le dialogue propulse la majeure partie du film, et il est présenté sans problème.

Bonus : Côté Bonus, le making of est intéressant ce qui qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création du film, et les deux courts métrages de la réalisatrice nous font rester encore dans sont univers.

 

  • Acteurs : Laia Artigas, Paula Robles, Bruna Cusi, David Verdaguer
  • Format : Couleur, Cinémascope, PAL
  • Audio : Catalan (Dolby Digital 2.0), Catalan (Dolby Digital 5.1), Espagnol
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : PYRAMIDE VIDEO
  • Date de sortie du DVD : 21 novembre 2017
  • Durée : 90 minutes

614HI+SucqL._SY445_

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s