Mon île (1 février 2018) de Stephanie Demasse-pottier et Seng soun Ratanavanh

Cette île sans nom cernée par un fil de couture prend toutes les formes possibles, un dos de baleine, une boule à neige, la tête d’un enfant, un coquillage, un globe terrestre. C’est une île qui invite au partage et à laisser libre cours à la puissance créative de l’imagination, comme quand, enfant, on sait animer et habiter « pour de vrai » une maison de poupée.

Chronique : Cet album est écrit tel une comptine célébrant le jeu. La narration joue sur le désir, l’envie et une forme de suspens. Nous voyons ce qu’observe où imagine cette enfant. En plaçant le lecteur à cette exercice de style les deux auteurs montrent la liberté de l’imaginaire des enfants. C’est une sorte d’évasion et de partage . C’est une petite mélodie qui s’installe et rend la lecture légère. Les illustrations tout en contrastes déboussolent au début mais séduisent l’œil très rapidement.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : De la Martinière jeunesse (1 février 2018)

51WGqCkEzxL._SY496_BO1,204,203,200_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s