J’ai égaré la lune (15 mars 2018) de Erwan Ji

 » Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait « chérie ».
Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle « ma petite otarie ».
Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave.
La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin.

Chronique : Erwan Ji nous fait plonger avec ce livre qu’est  « J’ai égaré la lune » dans un voyage où les émotions sont décrites avec une incroyable justesse. On peut passer du rire aux larmes en un clin d’œil.  Après »j’ai avalé un arc en ciel » on retrouve notre  Capucine qui est un personnage tout en justesse qu’on essaye de comprendre mais qui semble toujours nous glisser entre les doigts avec des amitiés qui sont fusionnelles, la perte devient ainsi une épreuve intolérable et douloureuse.  Les adolescents entre eux adoptent des noms de code, ils dégagent aussi une image plutôt positive avec leurs réussites scolaires et leur érudition exemplaire. .
Tout semble tellement disproportionné dans cette histoire mais c’est aussi ce qui peut marquer sa singularité ! Une grande réussite.

Note : 9,5/10

  • Broché: 464 pages
  • Editeur : Nathan (15 mars 2018)
  • Collection : GRAND FORMAT DI

51zmzZcO0vL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s