La Fourrure blanche (19 avril 2018) de Jardine LIBAIRE

Wyoming, 1987. Dans une chambre de motel, une jeune femme aux longues tresses afro pointe son fusil de chasse sur la poitrine d’un jeune homme aux allures de gendre idéal. Elle est fille dejunky, il est  fils de milliardaire. Ils se sont rencontrés un an plus tôt, de l’autre côté du pays. La passion a viré à l’obsession. Et les saisons ont défilé, aussi vite que les paysages, de New Haven

Chronique : C’est l’histoire d’un amour cru et désespéré, un choc de mondes qui se heurtent, de pouvoir, de race, de privilège, quand la saleté, la pauvreté, l’abandon scolaire, la métisse et la rue intelligente Elise rencontre Jamey à New Haven, Connecticut, où les deux sont par hasard voisins. Jamey est un homme de Yale, dont le chemin dans la vie est tracé, déterminé par ses parents riches, émotionnellement distants et par sa classe. La fourrure blanche éponyme est une veste qu’Elise a réussi à acquérir et porte constamment. Ce n’est pas une affaire romantique douce, c’est une passion bruyante et sanguinaire, une passion brutale, un Roméo et Juliette du vingtième siècle avec des drogues, des armes, de la cruauté, de la violence et des problèmes de santé mentale dans les lumières effrontées et la culture de New York.

Elise n’est pas heureuse d’être l’otage de la nature exigeante de son besoin émotionnel pour Jamey. Jamey a été conscient d’un vide dans sa vie, et en Elise, il croit avoir trouvé la réponse aux questions dans sa vie et son amour. Il a un poste à New York et demande à Elise d’y emménager avec lui, pensant que leur relation y sera plus durable. Sa famille désespérée est prête à faire tout ce qu’il faut pour les séparer, mais Jamey s’en fiche, tout ce qu’il veut, c’est Elise. C’est un regard fascinant sur le monde austère, rigide et limitatif du privilège blanc, une camisole de force du berceau à la tombe. La famille d’Elise est plus flexible et acceptant, leur monde à la pointe est plus orienté vers la survie en contraste avec le terrain de jeu du monde de Jamey. Est-il possible pour leur amour de survivre avec tout ce qui s’y oppose ?  Fortement recommandé.

Note : 9,5/10

  • Editeur : Presses de la Cité (19 avril 2018)
  • Langue : Français

51jxCrcWNSL._SX308_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s