Allô, Major Tom ? (9 mai 2018) de David M. Barnett

Être tout seul, loin des autres et de leurs problèmes, voilà qui convient très bien à Thomas Major. Aussi, lorsque par un curieux concours de circonstances, le jour de la mort de David Bowie, l’occasion se présente à lui d’être le premier homme à aller sur Mars, il n’y réfléchit pas à deux fois. Sauf qu’il ne s’attendait pas à ce que ce voyage improbable mène sur sa route Gladys et sa famille.
Gladys, avec l’âge, perd un peu la tête. Pourtant, quand elle reçoit un coup de fil de Tom Major, elle mesure bien sa chance : parler à un vrai astronaute ! Ses deux petits-enfants ne croient bien sûr pas un mot de cette histoire. Mais alors qu’ils sont en difficultés et risquent de tout perdre, un petit coup de pouce venu de l’espace pourrait bien changer la donne.
Car, si sous ses airs grognons Tom est en fait un homme abîmé par la vie, la rencontre déroutante avec cette famille est sur le point de bouleverser sa vision du monde.

Chronique : Thomas Major n’a pas eu une vie heureuse, de sorte que lorsqu’un événement imprévu se produit pour le mettre dans la position d’un voyage aller simple vers Mars, il semble parfait pour lui. Bien que fan de David Bowie, il aurait pu le faire sans qu’on l’appelle constamment Major Tom, mais il semble être coincé avec lui. Lorsqu’un problème de communication survient, il se retrouve en contact avec une famille qui a beaucoup plus de problèmes qu’il n’en a.  Il n’est pas difficile de dire que le livre sème ses racines dans la musique de David Bowie. En effet, l’une des scènes majeures du livre se produit le même jour que la mort de Bowie (oui, sa mort n’est pas ignorée). En dehors de Bowie, ce livre est rempli de toutes sortes de culture pop qui le rendent à la fois amusant et facile à intégrer dans votre vie personnelle. Qu’est-ce que je faisais quand c’est arrivé ? Oh, je me souviens de ça ?

Cependant, ce livre ne se lit pas comme un film bon marché et cheesy – vous savez où le placement de produit est si évident, les personnages boivent toujours du coca avec l’étiquette face à l’écran ou discutent d’un produit. (Consultez le Truman Show de Jim Carrey si vous ne savez pas ce que je veux dire, bien que tout placement de produit soit un jeu de mots intentionnel). Au lieu de cela, le livre circule et la culture pop fait partie intégrante du texte, presque comme si elle devait être là. Dans certains cas, il crée les parties les plus drôles du roman.

Tout comme le livre rend hommage à David Bowie. Il y a d’autres références dans le livre à Taxi Driver, Back to the Future, Anna Karenina, The Grateful Dead, A Brief History of Time, Bear Grylls, Clint Eastwood, Buck Rogers, Iggy Pop, Nirvana, Bob the Builder………… la liste continue.

Ce livre est amusant, vous lirez presque l’intrigue dans les paroles. Ce serait aussi une bonne lecture pour les jeunes lecteurs adultes ou ceux qui s’intéressent un peu à l’exploration de l’espace, peut-être les rêveurs laissés sur Terre. Asseyez-vous et profitez de la balade.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 350 pages
  • Editeur : JC Lattès (9 mai 2018)
  • Collection : Romans étrangers

51kflnZ3GQL._SX313_BO1,204,203,200_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s