Mère toxique (3 mai 2018) de Alexandra Burt

De son enfance, Dahlia se souvient surtout de nuits dans des hôtels miteux et d’un quotidien chaotique à sillonner les routes du pays, au côté d’une mère complètement déjantée. Devenue adulte, Dahlia cherche désespérément à prendre le contre-pied de cette vie, mais son enfance clandestine et le mystère qui entoure sa naissance l’empêchent d’aller de l’avant. La jeune femme décide de se rendre auprès de sa mère à Aurora, petite ville poisseuse au beau milieu du Texas. Elle plonge alors dans le passé d’une femme au bord de la folie. Après une découverte macabre dans une ferme voisine, Dahlia comprend que certains secrets devraient rester enterrés à tout jamais…

Chronique : Alexandra Burt tisse une histoire obsédante qui vous saisit, vous ébranle et ne vous laisse pas partir. Enfant, Dahlia Waller se souvient d’avoir été transportée d’un motel miteux à l’autre, sans jamais aller à l’école et se demandant toujours pourquoi elle et sa mère, Memphis semblait en fuite.

Des années plus tard, Dahlia a grandi et est retournée dans sa ville natale (la plus ancienne), Aurora rurale, au Texas et la ferme délabrée qui détient des secrets sur des secrets. Quelque chose ne va pas, quelque chose n’a jamais fonctionné – sa mère est maintenant anxieuse et paranoïaque, agitée et secrète. Elle a toujours été au bord du gouffre, mais pourquoi est-ce pire maintenant ?

Raconté en alternant et avec une écriture poétique et luxuriante, l’histoire s’effiloche lentement. Gardez à l’esprit que ce livre n’est pas aussi rapide que le premier livre de Burt  et qu’elle a un élément littéraire et surnaturel plus littéraire que ses œuvres antérieures. Parfois, il y avait un peu de confusion chez le lecteur, car il a l’impression que plusieurs lignes d’intrigue sont liées lâchement entre elles. Cette lecture est très divertissante et hypnotisante. L ‘auteur a fait un excellent travail avec l’histoire et certainement avec la fin. A lire

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 464 pages
  • Editeur : Denoël (3 mai 2018)
  • Collection : Sueurs froides

41oKwFAwulL._SX341_BO1,204,203,200_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s