Les métiers – Premiers autocollants (23 août 2018) de Hannah Watson et Sean Longcroft

Au fil des pages à remplir d’autocollants, les jeunes enfants vont découvrir différents environnements et les métiers qui y sont exercé. En complétant les charmantes scènes imagées, ils n’auront que l’embarras du choix pour choisir le métier de leurs rêves.

Chronique : Beaucoup d’autocollants. Les graphismes sont super sympas avec des couleurs gaies avec les différents métier ce livre d’autocollants original et amusant captivera l’imagination des enfants; Il y beaucoup autocollants à placer sur différentes scènes . Les graphismes sont super sympas avec des couleurs gaies. C’est aussi drôle que beaux et les illustrations sont vraiment chouettes.

Note : 9,5/10

Usborne sur le Net : http://www.usborne.fr et http://www.usborne-quicklinks.com/fr

Facebook : editionsusborne

 

  • Broché: 16 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Usborne (23 août 2018)
  • Collection : PREMIERS AUTOCO

61EtoifQ0OL._SX388_BO1,204,203,200_

 

 

Publicités

Coffret Au zoo (livre + puzzle de 100 pièces) (27 septembre 2018) de Kirsteen Robson et Gareth Lucas

Ce beau coffret contient un livre de 32 pages rempli d’animaux du zoo à rechercher et à compter, ainsi qu’un puzzle de 100 pièces représentant une scène imagée de la vie animée du zoo.

Chronique : Ce livre regorge d’animaux à repérer, de créatures à compter et chaque page vous invite à chercher quoi chercher, puis vous pouvez trouver vos propres questions à poser aux enfants – « trouvez-en trois »…… « Trouvez un rouge » Avec de jolies illustrations, ce livre d’activités fera rire les enfants en leur parlant d’essayer de repérer les tigres endormis et les serpents rampants, de faire correspondre les mêmes insectes et de compter combien de tortues portent un chapeau ! Les réponses se trouvent à la fin du livre et ici la superbe idée est un accompagnement avec un puzzle afin de faire fonctionner la motricité fine de l’enfant.

Note: 9,5/10

Usborne sur le Net : http://www.usborne.fr et http://www.usborne-quicklinks.com/fr

Facebook : editionsusborne

 

  • Coffret produits: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Usborne (27 septembre 2018)
  • Collection : COFFRET LIV PU

5105Z3NKY6L._SY373_BO1,204,203,200_

 

 

Mon premier livre-xylophone (27 septembre 2018) de Sam Taplin et Guissi Capizzi

Frère Jacques, Vive le vent, Ah ! Vous dirai-je maman, Dans la ferme de Mathurin… Il suffit de suivre les points de couleur pour apprendre à jouer sur un instrument de qualité les neuf morceaux de ce livre avec xylophone intégré.

Chronique : Voici un très beau livre musical pour une approche tout en douceur et en couleur. Il n’y a  des airs musique avec leurs partitions adaptées aux plus petits. Le format est un peu inhabituel puisqu’il faut tourner le livre d’un quart de tour pour avoir une lecture horizontale, dessous se trouve le xylophone. En préambules une page qui nous montrent comment débuter, nous voyons les différentes notes . À chaque air de musique, il y a une page d’illustration avec une petite explication qui aurait pu comporter les paroles de la mélodie ou encore un aperçut de la portée musicale. Les illustrations sont des dessins aux crayons de couleur  qui nous accompagnent à la découverte. On trouve donc de grands morceaux mais aussi de simples comptines qui parleront aux petits. Le niveau de complexité des mélodies va crescendo. Il s’agit d’un apprentissage en douceur.

Note : 9,5/10

Usborne sur le Net : http://www.usborne.fr et http://www.usborne-quicklinks.com/fr

Facebook : editionsusborne

 

  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Usborne (27 septembre 2018)
  • Collection : LIVRES MUSIQUE

518tp4aGdtL._SX408_BO1,204,203,200_

 

 

Les Animaux Fantastiques : les Crimes de Grindelwald – Bande Annonce finale VOST

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais. Un Film de : David Yates Avec : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Alison Sudol, Ezra Miller, Dan Fogler, Jude Law et Johnny Depp

 

Tom Gates – tome 10 Hyper brillant (ou presque) (20 septembre 2018) de Liz Pichon

Un dixième tome un peu spécial, avec plein de pages à compléter, à griffonner, à colorier pour ne jamais s’ennuyer.

Chronique : Ce 10e livre de la série Tom Gates arrive  et l’auteur n’arrête pas de trouver des moyens de tout rendre amusant dans chaque livre. Dans celui-ci, Tom et sa famille partent en vacances, mais comme vous pouvez le deviner, c’est assez désastreux car ils ont une villa mobile merdique (bien que pour une raison, merci papa), se coincer dans la boue (Tom est soudainement heureux que sa mère soit surprotectrice), Delia peut prendre son meilleur ami (et ingrat), Avril (vraiment, est-ce si difficile de dire merci), Tom oublie ses devoirs (comme prévu, bien que on ce demande pourquoi lui ou ses parents n’y ont jamais pensé), et puis il y en a des tonnes d’autres (vraiment maman, ne pousse pas Tom pour un pantalon. Il y a des pages d’activité qui rendent ludique ce livre et nous font passer un superbe moment de lecture.

Note : 9/10

 

  • Broché: 256 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (20 septembre 2018)
  • Collection : TOM GATES

61-PPD+4cvL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

 

Test DVD : Sur le chemin de la rédemption (25 septembre 2018) de Paul Schrader avec Ethan Hawke, Amanda Seyfried

Un ancien aumônier militaire est ravagé par la douleur après la mort de son fils.

Chronique : Le dernier film de Paul Schrader, réalisateur/auteur pugnace, est aussi austère et révélateur qu’un confessionnal d’église. Doté d’un sens de rigueur et d’étouffement émotionnel rare dans les films américains grand public, c’est un portrait sombre d’un homme au milieu d’une dépression spirituelle qui n’est que légèrement défait par sa conclusion plutôt insatisfaisante. L’homme en question est le révérend Ernst Toller (Ethan Hawke dans l’un de ses meilleurs rôles), un homme d’église alcoolique et malade et ancien aumônier militaire marié qui vit toujours sous le sombre nuage de la culpabilité pour avoir encouragé son fils soldat à aller en Irak, où il fut tué. La femme de Toller l’a quitté par la suite, son sens du but s’est desséché jusqu’à la simple existence, et maintenant il vit isolé et seul et, vraisemblablement, mourra de la même façon. Sa seule distraction est d’être le pasteur dans une église rustique et historique et de s’arrêter le long du chemin de fer clandestin dans le nord de l’État de New York qui est assez charmant pour être une attraction touristique mineure mais qui n’est pas assez charmant pour avoir tout sauf une congrégation en déclin rapide. Ce qui sauve le film de l’effondrement financier, c’est une alliance avec une méga-église voisine bien financée, Abundant Life Ministries, dirigée par le révérend Jeff Jeff Jeffers .

Les questions de foi, de masculinité, de sacrifice et de salut font depuis longtemps partie de l’œuvre de Schrader – l’ancien membre de l’Église réformée chrétienne calviniste, qui n’a vu un film qu’à 17 ans, a écrit « Taxi Driver », « Raging Bull » et « The Last Temptation of Christ » – et « First Reformed » compte parmi ses efforts les plus grands dans ces thèmes.

Sur le plan stylistique, « First Reformed » se distingue également. Magnifiquement tourné dans un format qui rend l’image carrée (par opposition au rectangle habituel), le film est d’abord déconcertant. Les prises de vue statiques et les longs métrages, si différents de la plupart des tournages américains actuels, remontent à une autre époque et à un autre continent. Ce n’est pas un hasard puisqu’en 1972, Schrader a écrit le livre très apprécié « Transcendental Style in Film », un hommage au « cinéma lent » du Danois Carl Theodor Dreyer, du Japonais Yasujiro Ozu et du Français Robert Bresson, et « First Reformed » est un hommage cinématographique à ces influences.

Ces dernières années, Schrader a été sur une sorte de glissement. L’homme qui a été à l’avant-garde des conversations cinématographiques avec des films tels que « American Gigolo », « Hardcore » et « Blue Collar » a produit des films dont peu de gens se souviennent et encore moins se souviennent.

Mais ce lion rugit encore, car il donne un sens différent à l’expression « film religieux ». « First Reformed » est une expérience enrichissante, quoique astringente.

Note : 9/10

940x940.jpg

TEST DVD:

IMAGE : Ce film dispose d’un transfert HD 1080p présenté dans un rapport d’aspect de 2.40: 1. Tourné numériquement, le film a une belle image avec des détails précis et des couleurs vives dans la plupart des scènes. Le film est trempé dans le travail de l’image avec des couleurs qui sont brillantes et fluides partout  Les niveaux de noir sont profonds et d’encre et les tons de peau sont naturels dans toutes les conditions d’éclairage

SON: Cette version est livrée avec Dolby SR  sans perte avec l’intensité du paysage sonore qui permet une meilleur écoute dans les dialogues et non pas de garder les choses calmes ou dynamiques dans les moments les plus doux.

 

  • Acteurs : Amanda Seyfried, Ethan Hawke, Cedric the Entertainer, Victoria Hill, Michael Gaston
  • Réalisateurs : Paul Schrader
  • Format : PAL
  • Audio : Russe (Dolby Digital 5.1), Hongrois (Dolby Digital 5.1), Italien (Dolby Digital 5.1), Polonais (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Italien, Russe, Finnois, Polonais, Norvégien, Espagnol, Danois, Hongrois, Mandarin, Suédois, Néerlandais, Tchèque, Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 25 septembre 2018
  • Durée : 108 minutes

61LGsmKcPqL._SY445_.jpg

 

TEST DVD : Tad et le secret du roi Midas (25 septembre 2018) de Enrique Gato, David Alonso avec Oscar Barberán, Trevor Whit

Tad l’explorateur part à Las Vegas pour voir la dernière découverte de son amie Sara, intrépide et charmante archéologue : elle a trouvé l’un des trois anneaux d’or appartenant au collier du Roi Midas ! Selon la légende, le détenteur du collier a le pouvoir de transformer tout ce qu’il touche en or. Lors de la présentation au public, tout bascule : l’infâme Jack Rackham et sa bande volent le joyau et kidnappent Sara.
Pour retrouver son amie, Tad se lance dans une folle aventure autour du globe, avec ses inséparables compagnons: La Momie, Belzoni le perroquet et son chien Jeff. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

Chronique :  Le collier du roi Midas censé transformer tout ce que son possesseur touche en or. Et qui pose cette question fatidique : faut-il privilégier fortune et gloire (ce ne sera pas le seul clin d’œil à Indiana Jones) ou ceux qu’on aime par-dessus tout ? L’ensemble est drôle, ultra-divertissant, avec plein de références à la trilogie Indiana Jones (l’Arche perdue, le Temple Maudit : la carte avec l’avion et le trajet en pointillé, certains pièges ou gags), bourré de séquences d’action cartoonesques où tout semble possible et réalisable malgré les lois de la physique et où les héros ne mourront jamais. Les méchants, par contre un poil violent par moment. Mais l’humour n’est jamais bien loin pour désamorcer l’éventuelle dureté de l’exécution. Ici le héros est stupide et s’en sort uniquement grâce à sa chance (et un peu de débrouillardise et d’astuce aussi admettons-le). Ce n’est pas Harrison Ford. Il en reprend le look mais sans le côté historien, macho, sûr de lui. Et la fille n’est pas une potiche, un faire-valoir comme Willie dans le Temple maudit. C’est elle la vraie scientifique. Excellent travail de la part des espagnols avec la qualité de l’animation, très vivante (la Momie est une vraie création joliment cartoonesque), montre que l’on gagne toujours à sortir de son territoire pour aller voir ce qui se passe ailleurs.

Note : 8,5/10

61UyIONc69L._SX679_.jpg

IMAGE : Bien qu’il s’agisse de la qualité de l’animation de Pixar ou de tout autre effort en studio, ce film parvient toujours à maintenir une qualité d’image incroyable, riche en détails et débordant de couleurs éclatante. Ce qui est le plus étonnant avec le transfert AVC / MPEG-4, c’est la façon dont il parvient à maintenir un niveau élevé de détail constant dans tous les objets, qu’ils soient au premier plan ou à l’arrière-plan. Les tons de peau des personnages sont également très consistants, et des détails minuscules, comme le tissage du tissu sur la chemise de Tad, sont toujours présents, quelle que soit la situation dans laquelle il se trouve. Il n’y a vraiment rien à redire avec l’image ici. à partir de la source numérique. Globalement, cette image bénéficie de l’amour des couleurs vives de l’animation et du fait qu’elle s’est déroulée assez facilement d’une source numérique à une autre.

SON : La piste DTS-HD Master Audio 5.1 possède une belle plage dynamique qui reproduit la myriade d’effets sonores constamment affichés dans le film. Que ce soit Tad sur le siège arrière d’une camionnette, il y a toujours beaucoup d’effets sonores avec lui. Dans la plupart des cas, le dialogue est poussé à travers l’enceinte centrale, ce qui permet d’obtenir des voix claires qui (pour Marin, de toute façon) parviennent à être instantanément identifiables. Pour tout le monde, ils devront simplement se contenter d’être faciles à entendre. Les canaux arrières font un excellent travail pour capter le son. Puisque Tad a ses racines dans le genre de l’aventure d’action, il est agréable de voir que l’audio fait un excellent travail pour que le film sonne si bien dans ce département.

BONUS : pas de bonus

 

  • Réalisateurs : David Alonso, Enrique Gato
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Russe (Dolby Digital 5.1), Néerlandais (Dolby Digital 5.1), Polonais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Grec, Néerlandais, Tchèque, Français, Polonais, Hébreu, Slovaque, Russe, Roumain, Hongrois, Portugais, Arabe
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Paramount Pictures
  • Date de sortie du DVD : 25 septembre 2018
  • Durée : 81 minutes

81ra5rmqddL._SY445_.jpg