Critiques Film : Teen Titans GO! To The Movies de Aaron Horvath avec Scott Menville, Greg Cipes

Les Teen Titans débarquent au cinéma!

Chronique :  Les Titans sont dirigés par l’égocentrique Robin (Scott Menville), un leader inadéquat et un terrible juge des salles. Il est trop zélé et odieux, le moins sympathique du groupe, mais il vous aime bien. Beast Boy (Greg Cipes) est le gars vert qui a plus de coeur que de cerveau. Cyborg (Khary Payton) est un ancien humain nommé Victor, dont les parties du corps ont été remplacées par des éléments robotiques. Le corbeau (Tara Strong) est le plus intelligent, mais avec le cerveau vient l’obscurité. Elle ne souffre pas des imbéciles – malgré le fait qu’elle soit entourée d’eux – mais derrière son sarcasme méprisant se cache un cœur d’or terni. Et Starfire (Hynden Walch) est la princesse extraterrestre toujours positive qui emploie une structure de phrase étrange, ajoutant souvent un  » the  » ou deux supplémentaires.

Dans Teen Titans Go ! Au cinéma, Robin devient obsédé par l’idée d’avoir son propre film de super-héros après que les Titans se sont vu interdire d’assister à la première pour un autre film de Batman. Fatigué d’être un simple acolyte, Robin doit prouver au réalisateur le plus sexy d’Hollywood, Jade Wilson (Kristen Bell), qu’il est digne de sa propre franchise cinématographique. Pour cela, il doit trouver son propre ennemi juré. Heureusement, le méchant Slade (Will Arnett) descend sur Jump City (plus sûr que Gotham, selon le panneau de bienvenue) pour terroriser la ville, mais aussi peut-être pour sauver la journée pour les stars dans ses yeux Robin.

Le film s’amuse sans relâche à s’amuser avec des tropes de super-héros – le premier méchant que nous rencontrons enferme ses victimes dans des ballons géants fraîchement soufflés – et avec Hollywood. Robin est affligé par le fait que tous les autres super-héros semblent avoir joué dans son propre film – même The Green Lantern, « mais nous n’en parlons pas ».  Il y a de drôles de références au Deadpool et aux Guardians of the Galaxy du rival de DC Marvel, aussi. Entre les deux, il y a des numéros musicaux qui parodient des airs de spectacles et du fromage des années 80.

Personne ne va être impressionné par l’animation – c’est fièrement de la 2D – mais le charme de ce film est une histoire, un personnage et des gags ininterrompus, souvent des méta gags. C’est une parodie irrévérencieuse et parfois scandaleusement sombre (attention à l’histoire des origines de Batman).

Le film n’ajoute pas grand-chose à la série télévisée, mais il est surtout à la hauteur. Au contraire, c’est comme un épisode allongé (une mise en garde « à suivre » à la fin envoie les téléspectateurs au Cartoon Network). Certains d’entre eux sont particulièrement intelligents, comme le rôle de Nicolas Cage, voix de Superman, rôle pour lequel il a déjà été choisi, bien que ce film n’ait jamais été réalisé.

Vous n’allez pas débattre aussi tard dans la nuit autour d’un café (bien que vos enfants puissent raconter leurs blagues préférées avec vous ). Teen Titans est tout simplement une farce loufoque qui ne se prend jamais au sérieux et ne se lâche jamais, jusqu’à la dernière ligne.  Un bon moment à voir.

Note : 9/10

Directors:

Aaron Horvath, Peter Rida Michail

Writers:

Michael Jelenic, Aaron Horvath

Stars:

Greg Cipes, Scott Menville, Khary Payton

MV5BMjM3NDMwMDE2N15BMl5BanBnXkFtZTgwNDQ1Mjg5NTM@._V1_SY1000_CR0,0,684,1000_AL_.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s