La perfection du crime (6 juin 2018) de Helen Fields

Un voyage glaçant d’effroi dans l’esprit tourmenté d’un serial killer ! Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d’identifier les restes carbonisés de l’avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d’Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir. L’inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l’affaire de la disparition d’Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il… Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu’il pourrait imaginer.

Chronique : Certains livres vous laissent un sentiment de chaleur et de flou, d’autres vous laissent triste ou pensif. Ce livre m’a laissé avec des palpitations et une peur irrationnelle des dentiers.

Elaine Buxton passe une très mauvaise journée. On penserait qu’être enlevé par un fou serait ton pire cauchemar. Faux. Malheureusement, il a quelques… euh… procédures prévues dans le cadre de son plan pour convaincre tout le monde qu’elle est morte.

Luc Callanach passe une journée légèrement meilleure. Il a récemment quitté un emploi à Interpol sous un nuage et a fait surface en tant que DI à Edimbourg. Les rumeurs circulent et il n’est pas vraiment adopté par sa nouvelle équipe. Le fait qu’il ne veuille pas être là n’aide pas.

Il a appelé à propos d’un corps trouvé dans un bothy brûlé dans les Caimgorms. Ce n’est pas de son ressort, mais il y a une chance qu’il manque l’avocate d’Edimbourg Elaine Buxton. Ils ne peuvent pas encore le savoir, mais lui et son équipe sont sur le point de se heurter à un tueur sournois et méticuleux. Plus de femmes seront enlevées et plus d’autres mourront alors que le tueur se cache à la vue de tous.

Nous connaissons son identité très tôt et il n’est qu’un des personnages qui se relaient pour raconter l’histoire. D’autres membres de l’équipe de Luc et sa collègue Ava Turner font partie de l’équipe. C’est une policière intelligente et travailleuse et l’une des rares à tendre la main et à souhaiter la bienvenue à Luc au sein de la police. Au début, il réprimande son amitié, mais au fur et à mesure que l’histoire progresse, ses manières chaleureuses et directes commencent à faire dégeler son attitude froide et piquante. Elle a sa propre enquête difficile concernant les bébés abandonnés et ils s’échangent des idées pendant qu’ils luttent pour résoudre les cas.

Alors, voilà le topo. Ce n’est pas pour les faibles d’esprit. Notre tueur est l’un des plus effrayants que vous rencontrerez dans la fiction & il y a des scènes horribles. Ce qui élève ce livre au-dessus des autres dans le genre, c’est sa prose lisse et sûre d’elle et la profondeur de ses personnages. Le dialogue est vif et maigre et j’ai particulièrement apprécié la relation entre Ava et Luc.  Ce sont des personnages mûrs et bien définis qui se forgent progressivement une amitié basée sur la communauté et le respect mutuel. Ava brille d’intelligence et d’esprit et j’ai apprécié son habileté à détendre Luc, qui est étroitement blessé. Leurs conversations sont pleines d’un humour bienvenu qui aide à équilibrer la tension croissante entourant le sort des femmes enlevées.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Marabout (6 juin 2018)
  • Collection : Marabooks

41pxoJ8RoHL._SX324_BO1,204,203,200_

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s