Le Vieux qui voulait sauver le monde (11 octobre 2018) de Jonas JONASSON

Tout commence au large de Bali, avec une montgolfière et quatre bouteilles de champagne. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson s’apprête à fêter son cent unième anniversaire quand… patatras ! Le ballon s’échoue en pleine mer. Voici nos deux naufragés recueillis à bord d’un vraquier nord-coréen. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, il se trouve que l’embarcation, dépêchée par Kim Jong-un, transporte clandestinement de l’uranium enrichi. Ni une ni deux, Allan se fait passer pour un spécialiste de la recherche atomique, parvient à leurrer le dictateur et s’enfuit avec une mallette au contenu explosif… un néonazi suédois à ses trousses. De Manhattan à un campement kenyan en passant par la savane de Tanzanie et l’aéroport de Copenhague, Allan et son comparse se retrouvent au cœur d’une crise diplomatique complexe, croisant sur leur route Angela Merkel, Donald Trump ou la ministre suédoise des Affaires étrangères, se liant d’amitié avec un escroc indien au nom imprononçable, un guerrier massaï, une entrepreneuse médium engagée sur le marché du cercueil personnalisé et une espionne passionnée par la culture de l’asperge.
Après avoir revisité dans Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire les dramatiques événements du xxe siècle, le vieil artificier polyglotte a décidé de reprendre du service pour une petite mission : sauver le monde ! Une leçon de géopolitique échevelée, instruite et hilarante.

Chronique : Une fois de plus, j’ai retrouvé la trace d’Allan Karlson, l’homme de 100 ans, qui a maintenant 101 ans. Un bon moment pour lire une diversion, une comédie, un bon rire.

Alors que le premier livre s’est penché sur les événements mondiaux du XXe siècle, ce livre se penche sur les événements récents. Donald Trump, Kim Jong-un, Vladimir Poutine et Angela Merkel sont les joueurs vedettes. Ce livre est une comédie, mais le récit d’événements mondiaux récents m’a souvent donné envie de pleurer.

Allan et son ami Julius s’aventurent dans une montgolfière, se perdent en mer et se retrouvent en Corée du Nord. À bord du navire qui les a secourus se trouve une cargaison d’uranium, destinée aux dirigeants nord-coréens obsédés par les armes nucléaires. Les choses s’emportent dans la bêtise. Allan a neuf vies et ça continue. À l’âge de 101 ans, il est allé beaucoup trop loin dans le facteur de la crédibilité, mais Jonas Jonasson raconte une histoire qu’on veut juste savoir ce qui arrive à Allan.

Malheureusement, les événements actuels et l’improbable m’ont fait me demander : « Nous vivons vraiment des temps tristes ». Les Russes crachent des mensonges en ligne aux démocrates et aux républiques qui ont mis Trump au pouvoir. Ils le répètent avec la campagne Brexit. Poutine n’est pas tant le méchant que le plus intelligent de tous (et je suis sûr que cela le rendrait heureux). Les gens sont polarisés. Les nazis se heurtent à des extrémistes de droite qui donnent une bonne image de l’aile droite. On se joue de nous. Nous sommes tous dupés.

Et l’humble Allan bourdonne à travers divers accidents pour que l’humour continue de couler à flot. Sinon, ce serait un roman très sombre. La comédie n’est qu’à un pas de la tragédie. Allan sauve la mise. Et pourtant Jonasson dépose les choses comme il les voit. Notre monde réel est devenu une fiction que personne n’a jamais osé écrire. C’est la vraie tristesse de ce livre. Mieux vaut rire que d’être maussade ? Aujourd’hui, nous avons besoin de tout l’humour possible.

Note : 8,5/10

 

  • Broché: 504 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (11 octobre 2018)
  • Langue : Français

51cLETvSb-L._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s