Les sept étoiles du nord (31 janvier 2019) de Abi Elphinstone

La mélfique reine des Glaces règne sur les terres gelées d’Erkenwald. Pour changer le destin du royaume, Eska, une jeune dresseuse d’aigles, et Flint, un inventeur à l’imagination infinie, se lancent dans un voyage qui les mènera des monts Éternels jusqu’aux confins de notre monde.

Chronique : Le prologue (et l’épilogue) de ce livre sont racontés dans un style folklorique , il s’agit d’une histoire qui donne une sensation magique, dans laquelle tout n’a pas besoin d’avoir une explication logique. Le style d’écriture, bien que simple – il s’agit d’une histoire de niveau intermédiaire – fait un excellent travail pour attirer le lecteur et dessiner le monde autour des personnages. Vous ne sentez que le froid (aidé par les flocons de neige qui illustrent toutes les pages). Les flocons de neige montrent qu’une grande attention est accordée à l’ensemble du livre, pas seulement à l’histoire. Le livre entier n’est qu’une chose absolument magnifique. J’ai vraiment apprécié à quel point tout dans ce livre était proche de la nature. Les différentes tribus et leurs cultures, la façon dont les animaux chassés sont remerciés, les sources de la magie, et bien sûr les origines d’Eska. Tout a été magnifiquement fait et a très bien fonctionné avec l’ambiance folklorique et le décor enneigé et désertique du conte. Ce qui nous amène enfin aux personnages. Ils sont géniaux. Oui, le méchant est maléfique sans raison valable, mais ce n’est pas la peine de voir son origine. Eska est un personnage principal merveilleux, qui grandit beaucoup tout au long de l’histoire. Parce qu’elle ne se souvient pas de son passé et qu’elle ne se connaît donc pas vraiment, il lui est difficile de se connecter au début, mais la force et la persévérance dont elle fait preuve sont inspirantes. Flint est un garçon qui est un inventeur parmi sa tribu de guerriers, mais il finit par trouver sa place. J’ai adoré qu’il pleure (pour de bonnes raisons) et il est clair que c’est correct (‘les larmes sont juste un échauffement pour la bravoure). Sa petite sœur peut souffrir d’une forme quelconque de handicap mental (on dit qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez elle, mais on ne lui explique jamais quoi), ce qui se manifeste principalement dans sa façon différente et simple de parler. Mais ce n’est jamais ridiculisé. Elle fait tout autant partie de l’équipe, et son cœur d’or m’a tout de suite fait l’aimer. Abi Elphinstone a tissé la magie étincelante des vieux contes de fées sur une toundra sauvage et gelée, et le résultat est l’éclat étincelant . Grâce aux recherches qui l’ont menée aux chasseurs d’aigles kazakhs en Mongolie, qui l’ont accélérée par des huskies sur la neige et la glace de l’Arctique, qui l’ont soulevée devant les aurores boréales dansantes et qui l’ont vue séduite par les cris des géants sous-marins, ce livre est devenu une chanson sur la nature sauvage et la vie elle-même.Cette quête époustouflante m’a tenu en haleine. Trouver votre tribu est un thème clé qui se situe confortablement à côté de l’humour d’un chiot affamé, le courage d’une petite sœur, et la confiance et la foi qui vient avec l’ouverture de votre cœur à de nouvelles personnes, de nouvelles pensées, de nouvelles amitiés et de nouvelles possibilités. Un conte vraiment exceptionnel.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 304 pages
  • Tranche d’âges: 10 – 13 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (31 janvier 2019)
  • Collection : GRAND FORMAT LI
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2075120005

51uExL1qb2L._SX339_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s