Lettres à Joséphine (10 janvier 2019) de Nicolas Rey

« J’étais devenu un fantôme. Une sorte de mort-vivant. J’ai trouvé un ultime sursaut d’énergie pour avaler une poignée de tranquillisants avec un fond de vodka. Je me suis assis dans mon fauteuil club et j’ai regardé une série sur HBO. Je me suis réveillé en pleine nuit. Non. Le cauchemar était bien réel. Joséphine n’était plus amoureuse de moi. » Si l’amour est la plus forte, la plus dangereuse et la plus répandue des addictions, voici le roman de l’impossible désintoxication, le roman du chagrin d’amour.

Chronique : Un roman sur le chagrin et l’absence de communication qui entraîne les incompréhensions et l’éloignement.
Nicolas Rey nous propose une histoire douce et amère sur les liens d’amitié et les sentiments. Un hymne au pardon et un message pour ne pas s’isoler quand tout va mal. avec des lettres très attachantes et singulières, une histoire d’amitié et d’amour magnifique, pleine de suspense et de rebondissements, une couverture gourmande et colorée.
La fin est magnifique, très touchante et émouvante, une chronique brève mais pour ne pas gâcher la lecture qu’il faut découvrir.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Au Diable Vauvert (10 janvier 2019)
  • Collection : LITT GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1030702095

41lwCr9Qd+L._SX326_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s