Le Berceau des jours meilleurs (7 mars 2019) de Elise FISCHER

Peinture d’une époque, les Trente Glorieuses, à travers deux générations de femmes issues des classes populaires. Odile et Isabelle accompagnent le destin plein d’altruisme de l’artiste Jean Prouvé qui a fait de sa ville, Nancy, le merveilleux champ de ses créations et de ses utopies.
Un roman sous forme d’hommage à la ville de Nancy.

Chronique : Dès les premières pages Elise FISCHER évite les stéréotypes. Odile et Isabelle ont toutes les deux un caractère bien trempé et ne se laissent pas faire. C’est au début ce qui nous pousse à continuer la lecture, puis au fur et à mesure que les motifs sont dévoilés,on s attache aux personnages et on ne veux plus lâcher ce livre. Leur histoire fait rêver jusqu’au bout et le lecteur peut se retrouve à s’identifier à avec ses personnages. La plume de l’auteur est très belle et très prenante et nous bouleverse et nous fait réfléchir. On passe par beaucoup d’émotions dans cette histoire : la joie, la tristesse, l’amitié, la peur, le doute…. Ce roman est une leçon de vie.Ce livre est une petite pépite qui devrait être lu par beaucoup de monde. C’est une histoire magnifique.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (7 mars 2019)
  • Collection : Terres de France
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258148820

51FMrS8W9QL.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s