Le Sorceleur : La Saison des orages (13 mars 2019) de Andrzej Sapkowski

Geralt de Riv, le Sorceleur, ne peut plus mener sa mission à bien. On lui a dérobé ses armes légendaires, l’empêchant d’exercer ses talents de tueur dans un monde qui a pourtant plus que jamais besoin de ses services. Alors qu’on lui demande d’assurer la sécurité du souverain pour ses noces, Geralt se trouve pris au cœur d’une intrigue politique qui le dépasse. Un complot dangereux que le Sorceleur va devoir déjouer sans s’attirer l’ire des puissants, tout en cherchant à mettre la main sur son voleur et, surtout, ses précieuses épées…

Chronique :  Ce livre suit Geralt, un sorcier qui tue des monstres pour protéger les gens et faire des profits. L’histoire tourne autour d’une question  » et si « . Et si Geralt avait perdu ses deux épées ? Sa lame d’acier et sa lame de sorcière en argent.

Ce livre est l’un des plus légers de la série. Il y a un mélange assez égal de dialogue philosophique et d’action. L’enjeu n’est pas très élevé, car vous savez qu’il doit avoir une conclusion satisfaisante. Cela ne peut pas vraiment laisser quoi que ce soit en suspens, étant une publication autonome publiée après le reste de la série.

Ce livre ressemble un peu à un jeu vidéo dans la façon dont un événement mène au suivant. Vous avez un objectif de quête principal, mais pour obtenir ce dont vous avez besoin des gens que vous rencontrez, vous devez accomplir d’autres missions. Ensuite, pour accomplir ces autres missions, vous devez faire autre chose pour quelqu’un d’autre. En un rien de temps, vous êtes à la poursuite d’une oie sauvage et vous vous accrochez à peine à l’objectif que vous vous étiez fixé. C’est ce livre. Cette structure ne fonctionne pas pour certaines personnes, je sais. Personnellement, j’ai trouvé cela très divertissant. Tout est lié en fin de compte, aussi aléatoires que puissent paraître certaines parties, elles sont toutes importantes à la fin.

Le livre présente également une bonne partie du personnage Dandelion, qui allège toujours l’ambiance. Il y a un intérêt d’amour de sorcière dans celui-ci,  qui n’est important que pour ce livre. J’ai été un peu déçu par l’absence de Yennefer, bien qu’elle soit mentionnée tout au long de l’histoire et qu’elle ait une influence sur celle-ci. Il n’y a pas de Ciri dans celui-ci, c’est un livre pré-Ciri. Beaucoup de fans en seraient ravis, mais personnellement, je l’aime bien. Cela dit, elle ne m’a pas manqué.

Note : 9/10

 

  • Editeur : Bragelonne (13 mars 2019)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1028109301

41lWmXe3kwL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s