Et le mal viendra ( 4 mars 2019 ) de Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

 » On vous a alertés sur la valeur inestimable de l’eau, vous n’avez pas voulu voir. Alors on vous a assoiffés, et vous vous êtes entretués. Va-t-il falloir que l’on entasse six mille cadavres d’enfants devant vos portes pour que vous réagissiez enfin ?  »

Chronique : Faisant suite aux roman Islanova, ce nouveau roman du tandem camut /hug se veut plus comme un récit parallèle qu’une véritable suite. Mais le lecteur qui n’aura pas lu le premier tome pourra se sentir perdue tant les auteurs s’amusent à créer des passerelles entre les deux romans. Il devient ainsi plus difficile d’apprécier celui ci dans son ensemble tant les deux récits se font échos au risque de créer une certaine frustration chez le lecteur qui, comme moi n’aura pas lu Islanova.

Le récit se découpe en deux temporalités. D’un côté on assiste au long glissement d’un idéaliste, Morgan Scali, vers le terrorisme. Ces chapitres auraient mérité d’être approfondie car malgré un début intéressant la déchéance de Scali nous est conté de manière trop superficielle et détaché pour que l’on puisse vraiment suivre les méandres de la pensée du terroriste. Et ce d’autant plus qu’alors qu’il nous est présenté comme une figure de proue du récit, il en est brusquement écarté au profit de personnages moins intéressants.

De l’autre on suit Julian Stark dans son enquête pour mettre fin aux agissements de Scali et son armée d’éco-terroriste, des chapitres plus rythmé avec un personnage perclus de regrets, de remords et de doute auquel il est plus facile de s’identifier.

Ces deux lignes temporelles offrent la vision de deux êtres qui se haïssent mais pourtant se ressemblent dans leur volonté d’agir pour un monde meilleur.

Cependant les portraits croisés de ces deux personnages principaux ne peut faire oublié le manque d’épaisseur des personnages secondaires ainsi que certains passages du livre vite expédié selon moi, notamment celui consacré à islanova.

En résumé Et le mal viendra tente de nous livré un double récit sur les affres d’un idéaliste devenu meurtrier et sur la traque de ce même terroriste par un flic à fleur de peau mais échoue à véritablement nous dresser le portrait de l’un de ses personnages principaux.

Note : 8,5/10

Chronique de Christophe C.

 

  • Broché: 560 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (4 mars 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265116637

51LWjYbvZTL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s