Curse Words – Tome 01: Le Diable de tous les diables de Charles Soule et Ryan Browne | 20 février 2019

Un magicien fait son apparition dans les rues de New York. Il s’appelle Wizord et prétend venir d’un autre monde pour nous sauver des forces maléfiques qui veulent notre destruction. Il serait même le plus grand magicien de tous les temps ! Ou peut-être pas… Peut-être que Wizord ment depuis le début et que c’est lui, la force maléfique. Ou peut-être qu’il est juste venu pour passer du bon temps dans notre monde, beaucoup plus agréable que le trou d’où il vient. Véritable magicien ou charlatan, où est la vérité ?

Chronique : Ainsi, un sorcier super-puissant nommé Wizord avec une barbe magique vient à New York avec son koala parlant pour détruire le monde. Au lieu de cela, il décide qu’il aime New York et qu’il veut y vivre. Il y a des sorciers farfelus dans le monde d’où il vient, beaucoup de hijinks absurdes, et une bataille vraiment drôle à Paris impliquant la Tour Eiffel.

C’est « Curse Words » et c’est l’une des choses les plus délicieusement absurdes que j’ai lues depuis un bon moment. J’avoue que j’ai un sens de l’humour particulier, mais cela vaut vraiment la peine d’être lu. Le dialogue a des moments inattendus – rejetant le discours plus archaïque que les sorciers utilisaient souvent dans la fantaisie et alimentant ainsi le ton enjoué de ce volume. L’art aussi est excellent – coloré, maniaque et amusant à regarder.

Je peux généralement apprécier une histoire qui va juste pour elle et embrasse sa bizarrerie, et c’est l’une des forces de « Curse Words ». L’histoire d’un sorcier au milieu de New York – l’histoire évoque des batailles magiques, des utilisations odieuses de la magie et des fantaisies en ligne – tous basés sur un événement fantastique, mais qui, à leur cœur, touchent aux tendances encore visibles aujourd’hui.

Et au milieu de tous ces plaisirs farfelus, l’histoire de Wizord se penche sur les questions d’appartenance, d’identité et de découverte de la magie dans le monde qui nous entoure.

Ce comics est absurde, mais avec intention. C’est épique dans sa portée, mais concentré. Il a du coeur. Mais surtout, c’est très amusant à lire. Je me suis retrouvé à rire tout le temps. Ce n’est pas un volume parfait, mais ce qu’il fait – il fait bien. Lisez-le. Je doute que vous ayez déjà vu ça avant, et je vous garantis que vous ne vous ennuierez pas.

Note : 9,5/10

Extrait :

1234

 

  • Album: 160 pages
  • Editeur : Glénat Comics (20 février 2019)
  • Collection : Comics
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 234403191X

51q0MZPbE0L._SX324_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s