Glory Hole de Frédéric Jaccaud | 2 mai 2019

C’est l’histoire de trois enfants, de leur promesse murmurée sous l’arbre d’un orphelinat de ne jamais se quitter. Mais les promesses n’engagent que ceux qui veulent bien y croire. Treize ans plus tard, Jean découvre une photographie de Claire dans un magazine pornographique américain.
Le jeune homme veut la retrouver, et comprendre, à tout prix. Il entraîne Michel dans son obsession : direction Los Angeles, et ses anges déchus, où l’industrie du sexe prolifère. Pourquoi ne doutent-ils pas de la réalité de cette image corrompue ?

Chronique : Aux cours de mes pérégrinations aux merveilleux pays de la littérature il m’est parfois arrivé de tomber sur un livre pour lequel la lecture s’avère laborieuse. Mais pourtant certains de ses ouvrages trouve tout de même un écho en moi d’une manière ou d’une autre qui n’empêche de les classer dans la catégorie des déceptions. C’est ce qui m’est arrivé avec glory hole de Frédéric Jaccaud. Je suis resté imperméable aux style de l’auteur, ce qui pose quand même problème puisque le style narratif est la condition requise pour rentrer dans l’histoire, s’imprégner de l’œuvre et vivre à travers les personnages. L’auteur possède un style très affirmé, mais difficile d’accès, constitué de longues phrases qui déroulent à l’aide de nombreuses virgules les décors souvent sordides où évoluent ses personnages. Qui plus est il a opté pour une narration aux discours indirect. Cela a pour effet de donné un côté urgent, immédiat, au récit mais bloque l’identification aux personnages. J’ai toujours eu besoin de m’immerger dans les dialogues d’un livre afin d’entendre la voix des personnages, or avec un tel choix de narration cela s’avère difficile.

Je dois tout de même noter que l’auteur parvient à deux ou trois reprise à sublimer sa narration. En effet certains chapitres donnent l’impression que l’on se déplace d’un personnage à un autre, caméra à l’épaule, comme dans un long plan séquence. Ce qui est assez remarquable il faut l’avouer.

Les personnages, justement parlons-en, il m’a été là aussi très difficile de m’identifier à eux d’abord à cause de ce problème de narration que je viens d’évoquer mais surtout parce que rien n’es fait pour les rendre attachant ou tout du moins touchant, hormis à la fin du récit où l’on peut ressentir une pointe d’émotion pour la tragédie vécus par les trois amis d’enfance. Le reste de l’ouvrage nous les présente comme des épaves ravagés par la vie mais poussé par une détermination morbide. Dans ces conditions difficile de ressentir de l’empathie pour les deux compères malgré toutes leurs mésaventures.

Comme son titre l’indique, le récit se déroule dans le monde joyeux et enchanté de la vidéo pornographie en plein boom des années 80 et il faut bien reconnaître cela à l’auteur il parvient avec brio à décrire ce milieu avec moult détails sordides. Attendez-vous à pénétré, c’est le mot, dans des lieux de tournage, souvent miteux, où le fracas des corps qui se heurtent se dispute à la déchéance aussi bien physique que psychique des acteurs.

L’aspect glauque du roman suinte à, quasiment, toutes les pages sans overdose, toutefois, car cela s’accompagne d’une véritable réflexion sur la corruption physique et morale des deux protagonistes principaux.

Malgré ces remarques qui peuvent paraître négatives, je pense que la lecture de Glory Hole vaut quand même le coup. Après tout là où moi j’ai été rebuté par un style exigeant et une narration impersonnelle d’autres pourront y voir un style audacieux et original.

Note: 8/10

Chronique de Christophe C.

 

  • Poche: 150 pages
  • Editeur : Les Arènes (2 mai 2019)
  • Collection : AR.HORS COLLECT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2711201023

41XAgJkxgmL._SX299_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s