Le Masque de la Mort de David Gemmell | 15 mai 2019

Londres est en ébullition : dans une société en pleine mutation, la pauvreté exacerbe les tensions raciales et divise la population. C’est au cœur de ce contexte étouffant que des femmes se mettent à disparaître : un tueur au sinistre masque les assassine les unes après les autres, sans laisser le moindre indice derrière lui. La presse fascinée l’appelle bientôt Le Masque de la Mort.

Chronique : Jeremy Miller, le personnage principal n’est pas instantanément sympathique, simplement dit au début du livre, c’est un crétin aux opinions douteuses sur une variété de sujets, socialement maladroit, sans amis et impopulaire avec ses pairs, il se croit meilleur que les autres. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, vous commencez à le voir changer, de votre réaction à sa première apparition, vous découvrez qu’il est un personnage de style « nuances de gris » avec plus à lui qu’il n’y paraît et vous pouvez voir sa transformation du crétin égocentrique qu’il était en un gars beaucoup plus mature et aimable avec des qualités rédemptrices.

Ethel Hurst, la médium est un grand personnage secondaire, il n’y a pas grand-chose à dire sur elle à part qu’elle est une vieille dame gentille et âgée qui est simplement sympathique. Monsieur Sutcliffe est mon personnage préféré, un géant qui, dans son passé, était capable de tuer et qui, aujourd’hui, dans ses dernières années, est un voisin et ami d’Ethel. Les bribes de son histoire étaient ma partie préférée du livre, car vous avez eu l’occasion de vous plonger dans ce qu’il a été dans sa jeunesse et c’est une histoire secondaire vraiment intéressante.

L’élément surnaturel de l’histoire est sous-estimé et l’ajout d’un médium ajoute une dimension supplémentaire à la chasse à l’assassin.

Le livre contient de la violence. Cependant, il n’est pas sensationnalisé par les normes d’aujourd’hui et les meurtres qui ont lieu sont plus d’un style menaçant avec un sinistre sous-entendu que le meurtre viscéral.

Le Masque de la Mort passe d’un style narratif à l’autre et bien qu’il puisse prêter à confusion, il ne l’est pas et fonctionne très bien. Les parties de l’histoire portant sur le personnage principal Jeremy Miller sont racontées à la première personne et les autres chapitres sont tous écrits à la troisième personne.
L’écriture de Gemmell dans Le Masque est souvent clairsemée et épurée, il n’utilise pas une surabondance de mots dénués de sens. Il réussit à évoquer l’émotion et a (malheureusement, il n’est plus parmi nous) la capacité de raconter une belle histoire en utilisant le minimum de mots, ce qui permet un style de narration rapide. Gemmell incorpore également un style d’humour noir de potence dans le livre, ce qui convient à la tonalité sombre de l’ensemble.

Le décor de la fin des années 1980 est bien réalisé et bien représenté. Dans les mains de Gemmell, vous êtes transporté dans le temps jusqu’à l’endroit sinistre de Londres, le tabagisme, le manque d’ordinateurs, le racisme souvent fréquent et occasionnel, le sexisme, l’homophobie, la politique et l’attitude de la police illustrent tous les attitudes de l’époque. Faire revivre l’époque avec une authenticité authentique.

Le Masque de la Mort est un manuscrit perdu de Gemmell, écrit dans les années 1980 et se déroulant en 1987, ce n’est pas un livre moderne, mais pour moi au moins, il résiste bien et j’ai trouvé que c’était une lecture très agréable.

Une bonne histoire est une bonne histoire, peu importe quand elle a été écrite pour la première fois et j’ai trouvé que Le Masque de la Mort était une bonne histoire.

Note : 8,5/10

 

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Bragelonne (15 mai 2019)
  • Collection : L’Ombre
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1028108908

41rQL-Jv8mL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s