Fantômes de papier de Julia HEABERLIN| 16 mai 2019

Depuis des années, elle ne pense qu’à ça. Elle avait douze ans lorsque sa grande soeur a disparu. Pour elle, ça ne fait pas de doute : Rachel a été enlevée, puis assassinée. Grâce à une photo retrouvée sous l’escalier du grenier familial, elle connaît même le coupable : Carl Feldman, un photographe aussi célèbre pour ses clichés que pour les accusations de meurtre dont il est ressorti blanchi. Aujourd’hui sénile, Carl Feldman vit dans un établissement adapté. Mais l’heure de la vengeance a bientôt sonné : la jeune femme est prête à tout pour le forcer à recouvrer la mémoire et faire éclater la vérité. Même à prendre l’identité de sa fi lle illégitime et à entraîner l’homme qui l’a privée de sa soeur dans un road-trip texan sur les traces d’affaires de disparition non résolues. Mais de la jeune femme sans nom au plan millimétré et du vieil homme à la mémoire peut-être pas si morcelée, qui est le plus dangereux ?

Chronique : Une femme croit que l’ancien photographe Carl Louis Feldman est coupable. De meurtre, y compris le meurtre de sa soeur Rachel. Il a été acquitté pour le meurtre d’autres jeunes femmes dont il était accusé et il vit maintenant dans un foyer de soins pour personnes atteintes de démence. Pourtant, rien de tout cela n’a d’importance pour cette jeune femme, car elle sait que Carl est responsable et elle est déterminée à le prouver afin qu’elle puisse enfin découvrir ce qui est arrivé à sa sœur, douze ans plus tard. Comment, demandez-vous ? C’est très simple en fait. Elle prévoit de l’emmener faire un tour. Un tour en voiture, bien sûr. Partout dans l’État du Texas, visitant les lieux de ses crimes présumés, utilisant les photos qu’il a prises pour, espérons-le, rafraîchir sa « mémoire ». Cette fille se fait passer pour sa fille pour le sortir de sa maison de retraite et voilà, ça marche ! Peux-tu dire « Yee haw ?! » Ça me semble vague, et pour être franc, c’est un peu dangereux. Je ne monterais pas volontairement dans une voiture avec un meurtrier présumé, mais c’est juste moi. Et toi qui croyais que je riais devant le danger…

Ce qui commence comme un cauchemar, se transforme lentement en quelque chose d’autre. L’esprit de Carl est-il vraiment criblé de démence ? Ou peut-être joue-t-il son nouvel « ami » comme un violon ? Des questions, des questions. J’avais l’esprit en ébullition. Carl Louis Feldman est-il vraiment ce qu’il semble être ? Quelle que soit la façon dont vous la découpez, Carl est un homme intrigant. De toutes les conditions qu’il met en place, aux choses qu’il voit et entend – ses pensées me faisaient souvent sourire et me faisaient rire à haute voix. Quant à la femme ? Elle est intéressante, excentrique et très déterminée. Elle veut que quelqu’un paie et elle pense que quelqu’un est Carl. Elle a planifié toutes les éventualités et a pris les précautions nécessaires. Est-ce suffisant ?

Ni l’un ni l’autre de nos personnages principaux ne sont des narrateurs fiables puisqu’il faut se demander s’ils sont toujours sains d’esprit. En voyageant dans l’état du Texas, je me suis souvent demandé si Carl était vraiment atteint de démence, parfois il semblait extrêmement lucide. Il y a beaucoup de suspense, je n’avais aucune idée si Carl était coupable ou non, bien que les preuves semblaient suggérer sa culpabilité. Il y avait aussi de l’humour, avec la situation elle-même, avec les exigences de Carl et les fantômes qui semblent l’accompagner. On nous emmène même sur le site des Davidisns et des marquages des morts. Une installation si unique, quoique étrange, et que j’ai trouvé bien faite.

« Paper Ghosts » de Julia Heaberlin est un roman qui m’a fait battre sauvagement le cœur et prendre mon souffle dans la gorge. C’était une balade folle, intéressante, sauvage et j’ai apprécié chaque seconde.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (16 mai 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258153131

513g1m535EL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s