Monsieur de E L James | 29 mai 2019

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.

Chronique : Dès l’annonce de l’écriture d’un nouveau livre par E.L JAMES, j’ai eu peur qu’elle puisse surpasser sa série si réussie (Fifty Shades of Grey), comment continuer après un succès aussi fulgurant. Et j’ai décidé que je devais donner au nouveau livre.
Je dois avouer que j’ai été agréablement surpris, cette écrivaine est si douée, son écriture est fascinante, addictive et exceptionnellement écrite.
Ce livre est l’histoire de Cendrillon dans une version tellement authentique, l’intrigue et les descriptions sont tellement proches de la réalité, qu’il est impossible de ne pas tomber amoureux des personnages et de lire le livre en un seul souffle.
Heureusement, je suis en vacances et j’ai pu lire le livre sans le poser.
Une histoire d’amour entre un homme de la noblesse Maxim Trevelyan, avec la mort subite de son frère aîné, avait hérité d’une grande responsabilité dans la gestion du patrimoine familial. Il n’était pas du tout préparé à cette responsabilité, il avait une vie très confortable sans aucun effort pour réaliser tout ce que son cœur désirait, les femmes tombaient à ses pieds, la vie était prise pour acquise. Il se consacrait à la musique et à la photographie, deux occupations qu’il aimait beaucoup, sans être responsable du gagne-pain d’autres personnes comme lui. Et quand la nouvelle lui est tombée dessus, il était très confus, blessé et affligé par la mort de son frère. Et dans tout ce chaos, une jeune femme albanaise, Alessia Demachi, qui travaille pour lui comme femme de ménage, entre dans sa vie, une belle jeune femme, exceptionnellement douée pour le piano, une femme qui donne vie et mentalité à l’autre côté du destin.
Il est complètement attiré par elle, en tant qu’homme qui a l’habitude de recevoir tout ce qu’il veut, il doit faire face à un défi difficile pour conquérir son cœur. L’écart énorme entre leurs cultures, sa richesse et sa pauvreté, son éducation et la mentalité d’un homme britannique avec son peu d’éducation, il trouve une femme avec beaucoup de force, une femme forte qui a choisi de se rebeller contre sa culture, a choisi de fuir l’avenir fixé par ses parents, a choisi un moyen très dangereux pour s’échapper de captivité et devenir un esclave sexuel. Le pouvoir qu’elle détient, son courage, son génie pour la musique, lui enseigne un chapitre de la vie qu’aucune université ne peut lui enseigner. Il l’admire et tombe amoureux d’elle de tout son cœur. Elle l’aide à vouloir être une meilleure personne qui change son attitude face à la vie et qui voit tout ce qui est béni et qui n’est pas pris pour acquis.
Alessia est une jeune fille qui n’a aucune expérience sexuelle avant, sent une forte attirance pour ce monsieur qu’elle nettoie sa maison. Elle révèle d’abord l’attirance, le désir d’être dans ses bras. Sa capacité d’aimer et d’être aimée, c’est aussi une incroyable leçon de vie.
Leur relation est vouée à l’échec. Les défis auxquels ils sont confrontés semblent insurmontables, mais l’amour qui se tisse entre eux et la passion forte, l’alchimie folle entre eux, son fort désir de la protéger, et son fort désir d’être dans ses bras et d’être protégés par lui, la patience avec laquelle il lui apprend à faire l’amour, sont ensemble des forces pour les aider à combattre pour leur amour.
Avec un talent très ingénieux, cette écrivaine a brodé une intrigue magique, au-delà des scènes d’amour étonnantes, elle décrit aussi des paysages étonnants tant en Angleterre qu’en Europe de l’Est.
Le 21e siècle rencontre le 18e siècle Les disparités culturelles sont décrites d’une manière étonnante et authentique. L’amour entre Maxim et Alesia est contagieux.  Un bon cru si on sais à qui il est destiné .

Note : 9/10

 

  • Broché: 450 pages
  • Editeur : JC Lattès (29 mai 2019)
  • Collection : Romans étrangers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2709665468

51cQ43pmBIL._SY346_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s