La Marque du corbeau: Blackwing, T1 (12 juin 2019) de Ed Mcdonald

Sous son ciel brisé et hurlant, la Désolation est une vaste étendue de terre ravagée, née quand la Machine, l’arme la plus puissante du monde, fut utilisée contre les immortels Rois profonds. De l’autre côté de ce désert, grouillant de magie corrompue et de spectres malveillants, les Rois et leurs armées observent encore – et attendent leur heure…

Chronique : McDonald commence cette histoire en plaçant le lecteur dans l’action du capitaine Galharrow et de son équipage de mercenaires Blackwing lors de leur dernière mission. La Misère est un désert post-apocalyptique et mouvant sous un ciel meurtri et meurtri par les lamentations. Cette vaste étendue de terre est imprévisible, effrayante et pleine de créatures mutantes d’un grotesque indicible grotesque. Seuls les plus courageux osent s’aventurer dans ces régions, naviguant sous la direction des trois lunes.

Le capitaine Galharrow est un vétéran militaire aguerri qui n’a pas l’habitude de s’excuser et dont les actions et l’expérience inspirent la loyauté de son équipe, et le livre est présenté à la première personne. Il a eu un passé chaotique et ensanglanté et quand il n’agit pas comme une sorte de chasseur de primes, il passe son temps à boire inconscient et il parle parfois à un être extrêmement puissant qui se présente sous la forme d’un corbeau. La camaraderie et le badinage entre Galharrow et son équipage sont excellents avec des personnages tout aussi colorés. Mes préférés étaient Tnota, le navigateur et ranger obsédé par le sexe et Nenn, un soldat immodéré et mortel qui manque de nez. Pendant les scènes plus calmes, lorsque le capitaine Galharrow ne décrit pas les événements actuels, la profondeur est créée pour le monde et son personnage lorsqu’il réfléchit et réfléchit sur les relations, les histoires et les événements du présent. L’édifice du monde est l’un des meilleurs que j’ai vu présenté à la première personne et, dans mon esprit, il est à égalité avec les œuvres similaires de Mark Lawrence. C’était formidable de suivre le point de vue de Galharrow, qu’il se batte, qu’il se soûle ou qu’il soit dans une sorte d’agitation politique – tant de choses lui arrivent dans ce récit.

Blackwing nous place au milieu de l’action et McDonald a créé un grand nombre de noms, de lieux et de terminologie mondiale inconnus qui sont présents depuis le début. J’ai dû prendre des notes pour les premiers chapitres, mais après cela, tout semblait bien se dérouler. Au début, des expressions confuses telles que « spinners », « drudge » ou « skweams » sont rapidement devenues identifiables quant à leur place dans le vocabulaire du monde. Elles étaient compréhensibles en raison du contexte dans lequel elles ont été présentées. Le monde créé combine les éléments post-apocalyptiques évoqués plus haut avec des histoires de fantaisie modernes typiques de villes, de factions et de combats. Le monde entier n’est pas la Misère, ce n’est qu’une proportion, bien qu’énorme, qui est le résultat de la dernière guerre et des batailles entre les Rois sans nom et les Rois Profonds. Le tableau d’ensemble des événements de ce monde est orchestré par ces êtres incroyablement puissants et malveillants. Certains personnages ont aussi un potentiel de destruction magique destructeur qui peut détruire des armées entières. Sans trop entrer dans les détails, les magies créées dans cette histoire étaient admirables, originales et scientifiques.

C’est une histoire assez sombre, pleine de morts macabres et macabres, avec une bonne dose d’adrénaline, mais pas une quantité écrasante d’adrénaline qui fait monter la pression. Certaines sections sont cependant très intenses et ce livre est très imprévisible. Il comporte des rebondissements, des trahisons, des disputes politiques et la moitié du temps où je pensais avoir analysé la direction que prenait l’histoire, Blackwing est un magnifique premier album qui est brillamment écrit. Il  présente superbement un monde fantastique complètement original, complexe et épique avec des personnages incroyables et crédibles.  Le tome 2 est aussi disponible si vous souhaiter continuer l’aventure.

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 480 pages
  • Editeur : Bragelonne (12 juin 2019)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1028109202

41DSpq-wOWL

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s