L’Icône (4 septembre 2019) de Thierry Marignac

Exilé d’Europe dans un Brooklyn russe déchiré par des rivalités aux lisières de la pègre, un homme reconstitue la mosaïque d’une violente histoire d’amour. Entre Paris, Londres et Kiev, une passion s’était nouée et dénouée avec l’icône, une passionaria anti-soviétique. Leur amour avait un goût de fin de monde sur fond d’effondrement de l’URSS.
À Odessa Beach, la guerre criminelle suit son cours. Mais quelle force l’a conduit vers une autre femme, sur l’autre rive de l’Atlantique ? Un roman aux couleurs crues comme l’Histoire.

Chronique : On commence le livre un peu sceptique, espérant que ce n’était pas juste une autre mafia  et c’est tout. Et à la place. Au lieu de cela, il propose un point de vue différent, faisant parler cette « Femme ».
On ce  retrouve à avancer rapidement, chapitre après chapitre, pour comprendre, pour savoir. Jusqu’à la révélation finale insoupçonnée qui donne un sens différent à toute l’histoire et en fait vraiment un livre PAS comme les autres.
C’est très bien écrit, c’est agréable, ça vous pousse à continuer, c’est intéressant, ça vous intrigue. Les personnages sont efficaces, vrais, bien définis. L’auteur sait attraper le lecteur pour nous mener de bout en bout. Bravo .

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 257 pages
  • Editeur : Les Arènes (4 septembre 2019)
  • Collection : AR.HORS COLLECT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2711201082

51YoUaJbUPL._SX303_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s