Une proie idéale de Helen Fields | 29 mai 2019

Le festival de rock bat son plein à Edimbourg lorsque, dans la foule, un travailleur social s’écroule, éventré d’un coup de lame. La semaine suivante, le corps d’une institutrice, étranglée avec sa propre écharpe, est retrouvé dans un tas d’ordures. Les inspecteurs Ava Turner et Luc Callanach ne trouvent aucun lien entre les meurtres, aucun mobile, jusqu’à ce qu’apparaissent sur les murs de la ville des graffiti mystérieux… Ils comprennent alors que le meurtrier annonce l’identité de ses prochaines victimes

Chronique :  Depuis 8 mois maintenant c’est la saison des festivals et le centre-ville est chaud, bruyant et grouillant de fans de musique. Au milieu de la foule, un jeune homme s’enfonce tranquillement au sol. En peu de temps, Luc et son équipe sont arrivés sur les lieux pour essayer de comprendre comment un homme a été tué sans que personne ne s’en aperçoive.

Pendant ce temps, l’inspecteur Ava Turner est appelée à un meurtre très différent. Il n’y a rien de subtil là-dedans. Seulement la question de savoir qui voudrait tuer une infirmière d’hospice.

Et ce n’est que le début d’une frénésie qui fait bientôt paniquer les résidents d’Édimbourg qui ferment leurs portes. Ce ne sont pas des victimes « typiques » de la criminalité& Luc et Ava sont vite ébranlés par une abondance de corps mais peu d’indices. Pour empirer les choses, quelqu’un divulgue des informations confidentielles à la presse. S’ajoute à cela la présence d’un groupe de travail sur la cybercriminalité qui prend de l’espace et du personnel de l’escouade des meurtres. Il est dirigé par le DCI Joseph Edgar (nominé au prix DOTY susmentionné), un flic ambitieux qui a l’intention de relancer son histoire avec Ava.

Avec Ava distraite par des problèmes personnels, Luc n’a pas d’autre choix que d’aller à l’extérieur du département pour obtenir de l’aide et se retrouve avec quelques partenaires improbables qui ajoutent un côté intéressant à l’histoire.

Quelle bonne lecture. Luc & Ava sont des personnages complexes et fascinants. Une grande partie de la distribution périphérique colorée est de retour, ajoutant des dialogues intelligents et humoristiques au suspense. C’est un véritable gratte-tête, car l’image d’ensemble commence lentement à prendre forme. L’auteur propose plusieurs pistes crédibles à suivre et vous devrez décider quelles pistes mènent au tueur et lesquelles sont intelligemment mal orientées. Le rythme s’accélère à mesure que les enquêtes atteignent un point critique et que certaines des réponses sont mises en place. D’autres sont réservés pour les dernières pages car Luc & Ava font face à des changements soudains dans leur vie personnelle et professionnelle. Un rebondissement inattendu donne un coup de pouce à l’ensemble de l’histoire.

Cela fonctionne de façon autonome, mais je vous recommande de lire le premier pour bien comprendre les références faites au passé des personnages. C’est le livre idéal si vous êtes coincé pendant plusieurs heures dans un avion/train/automobile à un moment donné cet été. Qui sait, le temps que vous leviez les yeux en l’air, vous pourriez être dans un autre pays. Bon voyage

Note : 9/10

 

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Marabout (29 mai 2019)
  • Collection : Romans
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2501122704

41eNM9VcTxL._SX337_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s