Personne inconnue de Susie Steiner | 25 septembre 2019

Pour son retour sur le devant de la scène, la détective Manon Bradshaw se retrouve confrontée au pire : un meurtre ultra-médiatisé pour lequel sa famille est au premier rang des suspects.
La victime, un richissime ban­quier de Londres, est en réalité plus proche d’elle qu’elle ne l’aurait jamais imaginé. Même ses collègues les plus chers se méfient d’elle.
Manon sera-t-elle capable de mener cette enquête avec l’im­partialité requise ?

Chronique : Il existe certains livres qui se retrouvent à mi-chemin entre deux genres, de manière volontaire ou non, et c’est justement le cas de personne inconnue. Avant tout il faut souligné que L’auteure fait partie de ces écrivains capables de poser une ambiance en quelques lignes. En effet à peine la première page tournée on est happé par une atmosphère so british, tous les éléments sont convoqués pour créer cette ambiance propice aux enquêtes policières. Du charme de la campagne anglaise jusqu’à la grisaille londonienne, sans oublier les personnages que l’on pourrait croire tout droit sorti d’un Roman de Doris Lessing. Les personnages sont l’atout majeur du livre. L’auteure parvient à les rendre attachants tout en ne mettant rien des regrets qui les rongent, de leurs peurs et de leur colère qui les poussent dans leurs derniers retranchements. À travers les portraits de ces personnages en perte du repère, c’est tout un portrait social de l’Angleterre contemporaine qui nous est présenté, le racisme ordinaire, les familles monoparentales sans oublier la cupidité vorace de la city, le grand centre d’affaires de Londres. Le personnage central, l’enquêtrice Manon Bradshaw, porte le récit presque entièrement sur ses épaules, qui bien que solides, laissent apparaître de nombreuses fêlures. Alors que l’on s’attend au début de l’ouvrage à rencontrer un flic revêche prêt à tout pour résoudre l’enquête on fait au contraire la rencontre d’une femme volontaire mais usée par les tragédies qui ont marqué sa vie et qui se rend compte que les bonnes intentions ne suffisent pas forcément pour créer un cadre familial idéal. En parallèle l’enquête policière suit son chemin de manière très classique, interrogatoire serré, analyse en laboratoire, portrait nuancé de la victime. Cette partie du livre n’offre malheureusement aucune originalité.  Elle est de plus alourdie par des chapitres consacrés à un personnage fugitif dispensable malgré le surcroît de contexte social que cela apporte au récit. Personne inconnue n’est simplement un polar mais aussi un récit social qui pose une base de réflexion sur notre monde actuel et ses dérives. On peut juste regretter que les deux aspects de l’œuvre ne soient pas mieux équilibrés.

Note : 9/10

 

  • Broché: 467 pages
  • Editeur : Les Arènes (25 septembre 2019)
  • Collection : AR.HORS COLLECT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2711201104

41h4RgEJxbL._SX355_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s