Seule dans l’espace de S.K. Vaughn | 16 octobre 2019

Seule humaine vivante à bord du Hawking II, la commandante May Knox était en mission d’exploration dans l’espace lorsque la catastrophe se produit. May se réveille d’un coma artificiel au coeur d’un vaisseau vide, sans aucun souvenir de ce qui s’est passé.

Achat du livre : https://amzn.to/2MINsN7

Chronique : Ça a l’air génial, n’est-ce pas ? Et pour la plupart, c’était surtout parce que notre héroïne était une femme de couleur.

L’idée d’un voyage humain en Europe est tout à fait fascinante et suscite beaucoup d’émerveillement chez des gens comme moi qui sont fascinés par les progrès de la navigation spatiale. La beauté dangereuse de notre univers était vraiment atmosphérique, ajoutant une toile de fond incroyable à cette histoire de survie rapide.

Heureusement, May n’était pas complètement seule, car l’IA du navire a survécu à la catastrophe inconnue et est devenue un allié précieux. La relation de May avec l’IA du vaisseau est devenue une relation dont je suis tombée amoureuse. Sa capacité à résoudre les problèmes et à persévérer contre vents et marées avec son nouvel acolyte d’IA m’a vraiment fait adhérer à May.

Puis vers la fin du livre, les choses se sont compliquées. Il y avait tellement de choses qui se passaient et tellement de flashbacks à son histoire avant le vol que j’ai commencé à m’embourber avec tout cela comme si l’auteur essayait d’entasser le plus grand nombre possible de tracés dans les pages restantes.

Ses motivations et ses actions commençaient à n’avoir absolument aucun sens et tous les événements qui se passaient dans les coulisses de la Terre devenaient très accablants, surtout quand les gens de son passé commençaient à entrer sur la scène en faisant des choses vraiment absurdes. La science a commencé à se sentir forcée et un peu ridicule, aussi.

Malgré tout le désordre à la fin, j’ai bien aimé le livre. Je pense qu’une grande partie de la deuxième moitié aurait pu être laissée de côté parce qu’au fond, c’est une histoire incroyable qui est vraiment bien écrite.

Note : 8,5/10

 

  • Broché : 480 pages
  • Editeur : Bragelonne (16 octobre 2019)
  • Collection : Bragelonne SF
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028105365

51SMWAimSzL._SX320_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s