Forçats de Bedouel et Perna (6 novembre 2019)

Résumé : Eugène Dieudonné lutte pour sa liberté. Albert Londres contre l’injustice. Ensemble, ils vont changer l’histoire du bagne.

Chronique : La sortie en intégrale de cette œuvre magistrale est l’occasion pour tous ceux qui l’avaient loupé, comme moi, de rattraper leur retard.

Forçats revient non pas sur une mais bien sur deux pages noires de l’histoire française, à savoir le procès à charge d’Eugène Dieudonné et le bagne de Cayenne.

Les dialogues ciselés ramènent à la surface un passé que beaucoup voudraient oublier. Le langage soutenu qu’emploie Eugène Dieudonné pour raconter son calvaire éclaire d’une lumière crue le sort des bagnards.

Si j’ai été déçu au départ que les auteurs ne se penchent pas plus sur l’errance de Dieudonné dans la jungle ou sur son séjour au Brésil, j’ai fini par comprendre que le but n’était pas de livrer un parcours exhaustif de la vie de cet homme courageux mais de donner un aperçu de sa vie, de son combat.

L’absence de colorisation n’est pas anodine. La balance entre les blancs et ses grands aplats de noirs nous rappelle qu’aussi sombre et sordide qu’elle a été, cette histoire est aussi celle d’un homme qui ne s’est jamais avoué vaincu.

Soulignons les dessins élégants et les traits expressifs qui renforcent l’attrait de cette œuvre qui représente un véritable devoir de mémoire.

Enfin il est à noter le magnifique travail des éditions Les arènes sur cette intégrale. Avec son papier glacé et sa couverture rigide d’un noir ténébreux, elle est l’écrin parfait pour ce qui est plus qu’une simple BD.

Note: 10/10

Éditeur Les Arènes

Date de publication 6 novembre 2019

Langue Français

Longueur du livre 116
ISBN-10 271120183X

Publicités