Arkane, T2 : La Résurrection de Pierre Bordage | 11 septembre 2019

Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, a réussi à fuir dans les bas-fonds de la cité labyrinthique d’Arkane.

Achat du livre : https://amzn.to/2D1BZ5z

Chronique : Après un premier tome flamboyant qui mettait en place un univers captivant, animé de complots, secrets, mystères et personnages aussi complexes qu’attachants, l’auteur nous livre ici la conclusion de son récit.
Dans ce second volet Pierre Bordage nous rajoute également Matteo, le frère d’Oziel dont on a entendu parler sans jamais le croiser. Avec lui nous découvrons l’enfer du bagne d’Arkane et la terrible réalité du sort de la ville, que je vous laisse bien évidemment découvrir par vous-même.

Les deux personnages principaux, Oziel et Renn nous paraissent de plus en plus profonds. Oziel qui subit de plein fouet les conséquences physiques et psychologiques de la mécrose qu’on lui a inoculée « pour l’aider ». Elle ne lit plus que dégoût et crainte de la contagion dans le regard des autres. Cette mécrose sera à la fois sa force et sa faiblesse. Elle pourra cependant s’appuyer sur l’indéfectible dévotion des jumeaux Arjo et Jifar, frères de la Désolation pour l’un, de la Résurrection pour l’autre. Deux castes religieuses antagonistes d’Arkane.

Et Arkane dans tout cela que l’on continue à découvrir aux côtés d’Oziel. La gigantesque, l’énorme, l’incroyable Arkane. Où chaque étage est dédié à une activité mais est régi quasiment comme une ville. Avec sa caserne, sa milice, son légat, sa guilde des torcherons attribués au labyrinthe de passage d’un étage à l’autre. Avec ses quartiers riches et aisés vers les remparts et qui s’appauvrissent plus on se rapproche du socle porteur de l’étage du dessus. Et la même chose lorsque l’on descend les niveaux…
Lorsque Renn, approchant d’Arkane dit qu’il ne voit plus le ciel, on comprend la démesure de la construction… C’est vraiment un univers incroyable que nous a inventé là Pierre Bordage
. Un plaisir de retrouver nos héros dans la suite de leurs aventures…
Au passage, c’est le 1er roman que je lis de Pierre Bordage contenant autant de personnages nus et faisant autant d’allusions au sexe… Inhabituel de sa part mais ça se lit très bien !

Note : 9/10

 

  • Relié : 426 pages
  • Editeur : Bragelonne (12 septembre 2018)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028110826

51Mp9LwV0EL._SX321_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s