Les Bannis et les Proscrits, T1 : Le Feu de la Sor’cière15 janvier 2020 de James Clemens

Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d’Alasea, frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l’espoir de préserver le bien. Cinq cents plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d’un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu’elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu’elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres, Elena est précipitée vers une issue terrible… et vers la compagnie d’alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces inexorables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux…

Achat : https://amzn.to/2RxfHAJ

Chronique :  J’ai été stupéfait et complètement envoûté par l’introduction de l’histoire. Elle commence d’une manière si unique et si percutante, puis s’améliore de plus en plus. C’est un livre qui tourne les pages à coup sûr, ce qui le rend extrêmement difficile à mettre en page.

Les personnages sont intéressants, complexes et bien pensés. Ils ajoutent certainement à la raison pour laquelle c’est un si bon livre. Il y a certains personnages que je n’oublierai jamais, comme l’un des héros, Er’ril de Standi, dont je suis tombé amoureux et avec qui j’ai sympathisé. Et bien sûr, l’un des méchants, Greshym, qui est l’un des sorciers noirs les plus intéressants et les plus méchants de tous les temps à mon avis.

L’écriture de James Clemens est superbe. Si vous êtes un écrivain, vous pourriez souhaiter pouvoir écrire aussi bien que lui après avoir lu ce livre.

Quant à son monde imaginaire, c’est un monde dans lequel vous pouvez vous faire aspirer et auquel vous souhaitez participer. Les terres qu’il crée sont magiques et magnifiques et, comme toujours, elles vous permettent d’insérer de belles images dans votre esprit.

La seule chose qui me posait problème dans ce livre, c’était tous les apostrophes inutiles. Il les utilise beaucoup dans les noms de personnages. Bien qu’elles ne soient pas distrayantes, je ne vois pas pourquoi elles doivent être là la plupart du temps.

Cela étant dit, c’est un livre qui vaut la peine d’être lu. Si vous aimez ce livre, alors vous apprécierez très probablement le reste de la série.

Note :9,5/10

 

  • Broché : 528 pages
  • Editeur : Bragelonne (15 janvier 2020)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028103934

51bTv6qKi1L._SX307_BO1,204,203,200_

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s